«Intimidation» en salle

Vous connaissez tous le combat que je mène contre l’intimidation dans les écoles. Ayant été moi-même victime d’intimidation pendant 5 ans, je vous conseille sincèrement d’aller voir le documentaire de Lee Hirch, Intimidation, version française de Bully.

BLOGUE CINÉMA | Notre critique de Bully

Le réalisateur a lui-même été victime d’intimidation, tout comme moi. Il trace un portrait troublant de cinq familles américaines qui ont été aux prises avec cette problématique.

À LIRE | Le réalisateur de Bully dit «merci» au Canada

La semaine dernière, je n’ai pas pu commenter le texte de Marc Cassivi dans La Presse qui prétendait que des téléréalités, comme Occupation Double, étaient à la source d’une société d’intimidation. Je suis de plus en plus troublé par ce genre de commentaires gratuits!

Voyez un extrait du film Bully, en version originale anglaise:

'Bully' Clip: Hang HisselfA grieving father talks about his dead son.



Depuis le suicide de la petite Marjorie Raymond, plusieurs journalistes s’improvisent spécialistes de l’intimidation comme s'ils connaissaient vraiment les tenants et aboutissants de cette problématique.

Nous devons être très prudents devant ces drames que traversent des jeunes et des familles. Le blâme ne repose pas seulement sur la télé, l’internet et les nouvelles technologies.

Cette réalité existe depuis très longtemps, même avant l’avènement de la télé et de l’internet. Mon père se faisait traiter de «tapette» à l’école dans les années 40 pourtant Occupation Double n’existait pas à cette époque! Nous avons un devoir de citoyen et une responsabilité journalistique de peser nos mots et nos réflexions face à l’intimidation dans les écoles. Les journalistes dérapent et doivent être prudents.

Je tiens à rappeler que je suis né en 1965, je suis un enfant de la télé et à mon époque certains bons penseurs et journalistes prétendaient que le Bugs Bunny and Road Runner Show incitaient les jeunes à la violence et à l’intimidation! C’est le devoir des «parents» d’établir des liens significatifs avec leurs enfants pour leur faire comprendre que les émissions de télé ne sont pas représentatives de la réalité.

Avant de jeter le blâme sur les téléréalités, nous devons plutôt nous responsabiliser comme parents et éduquer nos enfants à faire la différence entre ce qui se passe sur internet et sur nos réseaux de télévision.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles