Semi-nudité dans «Star Trek»: Lindelof s'excuse

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.


Il n'est même pas nécessaire d'avoir assisté au dernier Star Trek pour être en mesure de voir la scène au cœur d'une certaine controverse qui a éclaté au cours du week-end, gracieuseté du scénariste Damon Lindelof.

On parle bien entendu de ce moment (que plusieurs ont qualifié de tout à fait gratuit) où le nouveau personnage de Carol (Alice Eve) est montré en (très) petite tenue, alors qu'elle s'apprête à enfiler une combinaison spatiale.

En effet, les studios Paramount, qui craignaient sans doute que la gent masculine ne soit pas suffisamment attirée par Star Trek Into Darkness (ahem), se sont servis à profusion de cette image dans leur campagne promotionnelle.

Or, ajoutant de l'huile sur le feu, Lindelof a d'abord réagi de façon pour le moins sarcastique en soulignant, lors d'une entrevue sur les ondes de MTV, qu'il fallait voir cette semi-nudité comme n'étant rien d'autre qu'une façon d'ajouter du mystère au personnage (re-ahem).

Pris à partie de toute part pour ses commentaires jugés déplacés, le scénariste (et cocréateur de la série Lost) n'a eu d'autre choix que de s'excuser publiquement sur Twitter — une première pour celui qui n'a pas l'apologie facile.

Certes, Hollywood n'en est pas à ses premiers débats sur l'exploitation du corps féminin dans ses films pour attirer davantage de testostérone en salle. La poignée d'entre vous qui avez suivi la récente cérémonie des Oscars se rappellera d'ailleurs le numéro chantant de l'animateur Seth MacFarlane, éloquemment intitulé «We Saw Your Boobs» («Nous avons vu vos nichons»), dans lequel il s'amusait à énumérer tous les films dans lesquels de célèbres actrices s'étaient dénudées — évidemment, en passant sous silence le fait que certaines de ces scènes étaient essentielles au récit.

Est-ce dire que le fait d'apercevoir Alice Eve en sous-vêtements était essentiel à Star Trek? Absolument pas. Mais comme on sait, à ce chapitre, l'expression «deux poids, deux mesures» porte particulièrement ses lettres de noblesse à Hollywood. En effet, il semble que personne n'ait crié à l'exploitation du fait que le capitaine Kirk apparaît lui aussi en bobettes dans ce même film...


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles