Jean-Pierre le rouge

Il était une fois la présidentielle

Jean-Pierre Chevènement l'a donc annoncé la semaine dernière, il sera candidat à l'élection présidentielle 2012. Pas vraiment une surprise, car à 72 ans, le candidat perpétuel, ne voulait pas manquer ça ! L'homme qui valait 5%, ex-ministre de l'Intérieur, ex-ministre de l'Education vient semer la zizanie dans le paysage de gauche. Retour sur ses premiers pas politiques.

1972

Après le congrès d'Epinay et la main mise de Mitterrand sur le Parti Socialiste, JPC se fait co-rédacteur du programme. Col roulé et pèle à tarte, il donne une interview "auto-gestion camarade".

1973

Franche Comté Actualités présente le nouveau député du Territoire de Belfort ! Le militant de la première heure retrace ses origines franc-comtoise.

1973

La mèche révoltée de Chevènement passe au JT de 20hde l'ORTF. Au programme, présentation du Centre d'Etudes, de Recherche et d'Education Socialiste et de sa place au sein du Parti socialiste.

1974

Drapeau rouge, bannière fait main, le huitième congrès du CERES n'est pas seulement l'occasion de contempler les rouflaquettes de Chevènement, mais de refaire le point sur l'autogestion et le grand programme commun de la gauche.

1978

Sur le plateau du direct, Jean-Pierre Chevènement est aux côtés de Georges Marchais alors que celui-ci s'en prend à Elkkabach et que Mougeotte fume la pipe.

1979

En pleine Giscardie, l'émission "question de temps", consacre son débat à l'exercice du pouvoir et des conseillers sous la Veme République. Jean-Pierre Chevènement attaque.

1979

La course à la présidentielle s'engage et Jean-Pierre Chevènement appuie Rocard de ses petites phrases au Congrès de Metz.

1979

Une émission unique "Politique et littérature" permet à Jean-Pierre Chevènement de livrer sa vision de Karl Marx.

1980

A quelques-mois de la future victoire de Mitterrand, Chevènement défile sur les plateaux. Il livre ici sa vision du PS et des médias.