Blanchi après une accusation d'inceste, Ricky Martin s'exprime et se dit "victime d'un mensonge"

Ricky Martin lors d'un gala en Californie en 2017 - Tibrina Hobson - AFP
Ricky Martin lors d'un gala en Californie en 2017 - Tibrina Hobson - AFP

La justice portoricaine a classé jeudi l'affaire de harcèlement incestueux qui pesait sur Ricky Martin depuis un mois. Le plaignant - le neveu de la star, selon plusieurs médias -, qui assurait avoir entretenu une liaison avec le chanteur, a retiré ses accusations lors d'une audience judiciaire. L'ordonnance restrictive qui avait été adoptée contre l'interprète de Livin' La Vida Loca a été levée.

"Le plaignant a retiré ses accusations volontairement", a déclaré un porte-parole à Associated Press. "De fait, l'affaire a été archivée et aucune procédure supplémentaire n'est attendue."

Les "fausses accusations" d'un "individu perturbé"

"Comme nous nous y attendions, l'ordonnance restrictive temporaire n'a pas été prolongée par le tribunal", ont réagi les avocats du chanteur. "Le plaignant a confirmé au tribunal que sa décision de retirer ses accusations lui était propre, sans aucune influence ni pression extérieur (...) Cette histoire n'a jamais été plus que celle d'un individu perturbé faisant de fausses accusations sans aucun élément pour les appuyer. Nous sommes heureux que justice ait été rendue à notre client et qu'il puisse reprendre le cours de sa vie et de sa carrière."

"Je suis très blessé"

Ricky Martin, qui avait toujours nié en bloc ces accusations, a pris la parole quelques heures après l'audience dans une vidéo relayée par Billboard:

"Jamais je n'ai eu à endurer quelque chose d'aussi douloureux que ce que j'ai traversé ces dernières semaines. J'ai été victime d'un mensonge. Malheureusement, cette attaque venait d'un membre de ma famille (...) Un mensonge peut faire tant de mal. Cela m'a fait mal à moi, à mon mari, à mes enfants, mes parents, ma famille. (...) Il est temps pour moi de guérir. Je suis très blessé."

L'artiste Jwan Yosef, époux de Ricky Martin avec lequel il élève leurs quatre enfants, a lui aussi réagi pour témoigner son soutien à son mari. En légende d'un portrait d'eux deux publié sur Instagram, il écrit: "La vérité l'emporte".

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Accusations dévoilées progressivement

L'affaire a démarré au début du mois de juillet, lorsqu'une ordonnance restrictive visant Ricky Martin a été adoptée par les autorités portoricaines. Cité par le média El Vocero, ce document affirmait que la victime présumée et Ricky Martin étaient sorties ensemble "pendant sept mois" mais que Ricky Martin n'acceptait pas la rupture: "Il l'appelle fréquemment, et (l'accusation) l'a vu rôder autour de son logement au moins trois fois. (L'accusation) craint pour sa sécurité", pouvait-on lire.

L'affaire a pris une nouvelle tournure avec un article du site people américain TMZ, qui citait le média portoricain Marca. Ce dernier affirmait qu'Éric Martin, frère de Ricky Martin, avait dévoilé que le plaignant était Dennis Yadiel Sanchez, leur neveu.

Ricky Martin, père de quatre enfants et marié à l'artiste Jwan Yosef depuis 2018, s'était immédiatement défendu de ces accusations dans un communiqué sur Twitter: "L'ordonnance restrictive dont je fais l'objet est basée sur des allégations complètement fausses", avait-il assuré. Son avocat, Marty Singer, avait ajouté que "Ricky Martin n'a évidemment jamais été - et ne sera jamais - impliqué dans une relation romantique ou sexuelle d'une quelconque nature avec son neveu", décrivant ce dernier comme une personne souffrant "de profonds problèmes de santé mentale".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles