Publicité

Blacklight (TF1) - Liam Neeson : "Je ne suis pas Tom Cruise, je ne rêve pas de courir sur un train en marche, moi"

Plus vous avancez en âge, plus vos combats et vos cascades sont élaborés ! Quel est votre secret ?

Liam Neeson : J’adore me bagarrer ! Sur un plateau, ce sont comme des chorégraphies, des danses. C’est mon vingt-cinquième film avec le cascadeur Mark Vanselow. C’est lui qui saute à ma place quand c’est trop dangereux. Je ne suis pas Tom Cruise, je ne rêve pas de courir sur un train en marche, moi. (Rires) Il y a des professionnels, très bons dans leur domaine, qui sont payés pour cela. En revanche, je fais mes propres combats. Je ne me suis pas encore blessé, je touche du bois.

Pourquoi tournez-vous autant de films d’action ?

Parce que j’aime ça, tout simplement. Je suis plutôt dans un bon état général, les réalisateurs continuent de m’envoyer des scénarios. L’année dernière, j’ai tourné cinq films. Je suis un mec chanceux !

À lire également

Sang froid (France 3) - Liam Neeson : "M’entraîner aux sports de combat, c’est ma façon de rester jeune"

Y a-t-il un âge où l’on est plus crédible en action hero, selon vous ?

Pour moi, je pense que c’était il y a trois ans ! (Rires) Le plus important, c’est de ne pas renier qui on est. Je n’ai jamais l’air de me battre comme un gamin de 20 ans, dans mes films. Quand mon personnage doit sauter, il a mal aux articulations.

D’ailleurs, ce doit être agréable de pouvoir jouer un grand-père comme dans Blacklight. Ce luxe n’est que très rarement accordé aux femmes, à Hollywood…

C’est vrai. Et j’en suis effaré. Les actrices y ont une date de péremption. Elles sont dans la lumière, puis l’instant d’après, elles disparaissent. Au moment même où elles deviennent le plus intéressantes en termes de vécu, d’expérience et de profondeur humaine. Hollywood se trompe cruellement.

À lire également

"Si tu le joues, on ne se mariera pas" : Liam Neeson a dû refuser un rôle culte suite à un ultimatum de son épouse

Il se ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi