Birmanie: L'UE adopte de nouvelles sanctions, dit Borrell

·1 min de lecture
BIRMANIE: L'UE ADOPTE DE NOUVELLES SANCTIONS, DIT BORRELL

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne a adopté de nouvelles sanctions contre la Birmanie à la suite du coup d'Etat militaire du 1er février, a déclaré lundi Josep Borrell.

"Nous avons adopté un deuxième paquet de sanctions, beaucoup plus important, affectant 10 personnes ainsi que deux entités économiques appartenant à l'armée", a dit le porte-parole de la diplomatie européenne à l'occasion d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion à Bruxelles des ministres des Affaires étrangères du bloc.

L'Union européenne avait déjà imposé en mars des sanctions contre 11 personnes impliquées dans le putsch.

Le bloc a également décrété un embargo sur les armes à destination de la Birmanie et maintient depuis 2018 des sanctions contre certains membres de l'état-major de l'armée birmane.

La Birmanie est plongée dans le chaos depuis que la junte militaire a placé en détention Aung San Suu Kyi, la dirigeante de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), dont le parti a largement remporté les dernières élections en novembre.

(Robin Emmott; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)