Birmanie: la junte libère 700 prisonniers, dont quatre étrangers

Birmanie: la junte libère 700 prisonniers, dont quatre étrangers
Le chef de la junte birmane Min Aung Hlaing le 3 août 2022 - HANDOUT / RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / AFP
Le chef de la junte birmane Min Aung Hlaing le 3 août 2022 - HANDOUT / RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / AFP

La junte au pouvoir en Birmanie a annoncé jeudi qu'elle allait libérer 700 prisonniers, dont une ex-diplomate britannique, un journaliste japonais et un conseiller australien du gouvernement déchu d'Aung San Suu Kyi.

L'ancienne ambassadrice britannique Vicky Bowman, en poste entre 2002 et 2006, et son mari, l'artiste birman Htein Lin, ancien prisonnier politique, tous deux arrêtés en août pour avoir enfreint les lois d'immigration, avaient été condamnés à un an de prison. Ils ont été libérés, a-t-on appris ce jeudi.

Un conseiller condamné à trois ans de prison

Le conseiller économique australien Sean Turnell, professeur d'économie australien, travaillait en tant que conseiller d'Aung San Suu Kyi lorsqu'il a été arrêté quelques jours après le coup d'État militaire, en février 2021.

Il a été condamné en septembre à trois ans de prison pour violation de la loi sur les secrets officiels.

Enfin, le journaliste japonais Toru Kubota, 26 ans, arrêté en juillet en marge d'une manifestation anti-junte à Rangoun, avait été condamné à dix ans d'emprisonnement.

Le quatrième étranger est un Birman détenant un passeport américain, selon une source officielle.

Article original publié sur BFMTV.com