Publicité

Bientôt la fin des compteurs trafiqués en Europe ?

C’est un fléau qui touche une grande parties des voitures d’occasion sur le marché : les compteurs kilométriques trafiqués, un vice caché qui fait croire aux acheteurs que le véhicule qu’ils souhaitent acquérir a parcouru moins de kilomètres qu’en réalité. La compagnie CarVertical avait mené une étude en 2023, avec des chiffres sans appel… Le marché de l’occasion compterait 15,21% de véhicules aux compteurs trafiqués, avec des différences moyennes de 46 933 km…Une manipulation illégale qui permettrait aux vendeurs frauduleux d’afficher un prix de vente moyen en hausse de 25% ! Une phénomène qui pourrait bientôt être réglementé en Europe, grâce à nos voisins belges…

Car-Pass, un système belge anti-fraude…

Depuis le 1er janvier et jusqu’au 30 juin 2024, le Royaume assure en effet la présidence tournante de l’Union européenne. Ce 24 janvier, la secrétaire d'Etat belge pour la protection des consommateurs, Alexia Bertrand, a réaffirmé devant le Parlement européen que la lutte contre les compteurs trafiqués est une priorité majeure de cette présidence. Dans tous les Etats membres de l’UE, les garages, le contrôle technique, les sociétés de leasing et souvent les autorités publiques enregistrent déjà les relevés des compteurs des véhicules. C'est le moyen le plus efficace de lutter contre la fraude aux compteurs trafiqués. Mais en Belgique, et c’est un cas pour l’instant unique, ces données sont collectées et compilées par l’association Car-Pass, qui atteste au moment de la vente d’un véhicule que celui-ci n’a pas fait l’objet d’un trucage de son compteur...Lire la suite sur Autoplus