Bien-être animal. Le Parlement européen veut supprimer les aides aux élevages de taureaux de combat

El País (Madrid)
·1 min de lecture

Ce jeudi 22 octobre, l’hémicycle bruxellois a voté un amendement, proposé par les Verts, visant à supprimer les aides de la PAC destinées aux élevages liés à la tauromachie. Pour que cette mesure devienne effective, néanmoins, il faudra qu’elle soit validée par le conseil de l’Union européenne.

C’est un potentiel coup dur pour l’univers de la Corrida. Jeudi 22 octobre, nous apprend El País, “le Parlement européen a voté un amendement pour empêcher que les financements de la PAC [politique agricole commune] puissent contribuer aux activités liées à la tauromachie”. Comme le précise le quotidien madrilène, cette proposition – qui s’inscrit dans le cadre de la réforme de la PAC lancée mercredi 21 octobre – a été présentée par le député portugais Francisco Guerreiro, faisant partie du groupe européen des Verts. Elle a été approuvée grâce à 335 votes favorables contre 297 contraires, poursuit le média, qui souligne l’importance du vote des groupes de gauche.

À lire aussi: Tauromachie. La feria de Bilbao, une corrida qui n’attire plus les foules

Comme l’explique El País, ce n’est pas la première fois que le Parlement tente de légiférer sur cette question très sensible :

Déjà en 2015, les députés européens avaient voté un amendement au budget 2016, qui stipulaient que les ressources de la PAC ne pouvaient pas être utilisées pour des activités impliquant ‘la mort du taureau’. Celles-ci constituaient en effet une ‘violation’ de la Convention européenne pour la protection des animaux dans les élevages.”

Néanmoins, cette intervention du parlement s’est révélée tout à fait inefficace. “Les élevages ont continué à bénéficier des fonds communautaires, détaille le média, puisque les aides de la PAC sont

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :