Publicité

Biathlon: visée par deux plaintes pour escroquerie, Julia Simon dénonce une "usurpation d'identité"

Biathlon: visée par deux plaintes pour escroquerie, Julia Simon dénonce une "usurpation d'identité"

Julia Simon sort du silence. La biathlète française numéro 1 mondiale s'est défendue dans des interviews pour Le Dauphiné et L'Équipe des deux plaintes pour escroquerie à la carte bancaire la visant. La native d'Albertville assure être victime d'une usurpation d'identité et annonce avoir porté plainte contre X.

"Je suis innocente"

"Je suis innocente dans cette histoire, assure-t-elle au journal L'Équipe. Mon nom a été utilisé pour faire des achats mais je n'y suis pour rien dans cette utilisation. Il y a une enquête qui va permettre d'établir qui a fait ça. Je me sens dépassée par cette histoire. J'ai déposé plainte il y a trois semaines contre X pour usurpation d'identité."

Elle explique que les deux plaintes déposées par un membre du staff de l'équipe de France de biathlon et la championne olympique Justine Braisaz-Bouchet concernent des achats de 2000 euros effectués en août 2022 sur la carte de sa coéquipière, avec trois fois la même commande. "Je l’ai appris fin septembre 2022 par Stéphane Bouthiaux (le patron de l’équipe de France de biathlon, ndlr), à la fin d’un stage, explique-t-elle au Dauphiné. Alors que les faits se sont déroulés en août 2022 en Norvège. Il m’a tenu au courant, je n’ai pas compris. J’étais complètement abasourdie quand il me l’a annoncé. Après, des réunions ont été faites avec la fédération, derrière j’ai repris l'entraînement."

"Ils sont bien victimes, mais moi aussi"

"Je ne reconnais absolument pas les faits qui peuvent m’être reprochés, c’est pour cela que je dois donner ma version des faits. Il y a des achats qui ont été faits par carte bleue avec mon nom dessus, mais aujourd’hui, je suis aussi victime de cette situation. Mon nom a été utilisé à mon insu. Maintenant, l’enquête est en cours et on va laisser faire leur travail aux enquêteurs pour démêler la vérité. Ils sont bien victimes, mais moi aussi. Je pense que l’on a usurpé mon identité", poursuit-elle.

"Le fait d’aller déposer plainte permet de montrer que je suis aussi innocente et que je cherche à trouver la vérité. J’ai essayé d'être la plus claire possible et de leur expliquer en fonction des documents que j’avais. Pour le moment, l’enquête est en cours. Nous n’avons pas plus d'informations", conclut Julia Simon.

Article original publié sur RMC Sport