Publicité

Biathlon: Perrot signe un premier succès en Coupe du monde, Fillon Maillet prive les Bleus d'un triplé

Le jeune Français Eric Perrot a obtenu la première victoire individuelle de sa carrière en Coupe du monde de biathlon en remportant le sprint à Soldier Hollow (Utah) aux Etats-Unis samedi, devant un autre Français, Emilien Jacquelin. Perrot (22 ans) offre ainsi au biathlon masculin français son premier succès individuel en Coupe du monde depuis deux ans, quasiment jour pour jour (10 mars 2022).

Jusque-là, les Bleus du biathlon ne s'étaient pas hissés sur le moindre podium individuel en Coupe du monde depuis le début de la saison. Avec Jacquelin en plus de Perrot, ils en empilent deux d'un coup dans la dernière ligne droite de l'hiver.

Avec un 10 sur 10 au tir, le jeune Français s'est imposé avec 3 sec 9/10e d'avance sur Jacquelin, deux cibles manquées, et 11 sec 3/10e d'avance sur le Norvégien Johan-Olav Botn, auteur d'un sans-faute également.

Avant ça, Perrot, qui a fait ses débuts en Coupe du monde en 2021, ne s'était hissé que sur un podium individuel: il avait pris la troisième place de la mass start à Östersund (Suède) il y a un an.

A deux reprises cette saison, le Franco-Norvégien - sa mère est norvégienne - avait terminé au pied du podium, au bout de l'individuel à Oslo la semaine passée et du sprint aux Mondiaux de Nove Mesto le mois dernier.

Les Bleus auraient même pu signer un rare triplé sur la neige américaine, si Quentin Fillon Maillet n'avait pas récolté deux minutes de pénalité pour avoir oublié d'effectuer un tour de pénalité après avoir manqué une cible au tir debout. Il s'est finalement classé 31e, à 1 min 34 sec 8/10e de Perrot.

Dans la course au gros globe de cristal, Johannes Boe, seulement 17e à 58 sec 1/10e, pénalisé par quatre fautes au tir, permet à son frère aîné Tarjei, lui 7e à 21 sec 6/10e après un 8 sur 10, de se rapprocher encore: le cadet des frères Boe n'a plus que 47 points d'avance (902 points contre 855), à désormais quatre courses individuelles de la fin de la saison. La prochaine, une poursuite avec les écarts hérités du sprint, est programmée dès dimanche.

Article original publié sur RMC Sport