Publicité

Beyoncé: les fans déchaînés lors de la projection de son film-concert au Grand Rex

Une salle de cinéma transformée en salle de concert. C'est ce qui s'est passé hier soir au Grand Rex avec la projection de Renaissance, long-métrage de Beyoncé sur sa dernière tournée, durant laquelle des fans en délire ont dansé au rythme des tubes de la diva américaine.

"Je n'étais pas au concert, certes, mais j'avais vraiment l'impression de sentir l'émotion", a déclaré l'une d'entre eux à BFMTV à la sortie.

"On voit vraiment les backstages (coulisses, NDLR), on voit comment Beyoncé se sent... prochain concert, j'y vais!", a-t-elle conclu.

Film hybride

Renaissance: a Film by Beyoncé, entre le film-concert et le documentaire, mêle captations de son Renaissance World Tour et images de la mise sur pied de ce show pharaonique, qui a traversé l'Europe et les États-Unis entre mai et octobre.

Pour faire l'événement, Beyoncé a déployé une stratégie particulière: une sortie mondiale du long-métrage, et un nombre de projections ultra-limité: en France, elles n'auront lieu qu'entre hier et aujourd'hui avant que le film ne soit retiré de l'affiche.

Public investi

Les fans ont répondu présent: au Grand Rex, nombre d'entre eux se sont présentés vêtus de tenues inspirées des costumes de la star, et ont entonné les morceaux avec la même énergie que s'ils étaient dans un stade.

Ils ont même respecté le "mute challenge", auquel s'adonnaient les fans de Beyoncé durant ses concerts. Durant la chanson Energy, lorsque la chanteuse chantait les paroles "everybody on mute" ("tout le monde en mode silencieux", littéralement), tous les spectateurs se taisaient, plongeant le stade dans un silence soudain et impressionnant... avant d'exploser en cris quelques secondes plus tard. La même scène s'est déroulée hier soir dans les rangées de fauteuils du Grand Rex:

Les images de coulisses, révélatrices du quotidien de la star de 42 ans, ont également permis aux fans de se rapprocher de leur idole, d'ordinaire très discrète sur sa vie privée:

"On se rend compte que malgré le fait qu'elle soit Beyoncé, avant d'être Beyoncé, elle reste une humaine", a déclaré l'une des spectatrices à BFMTV.

Chiffres-record

Avec 580 millions de dollars récoltés, le Renaissance World Tour s'est imposé comme la tournée menée par une artiste féminine la plus lucrative de l'histoire (détrônant le Sticky & Sweet Tour de Madonna).

Pendant cinq mois, Beyoncé y a défendu son septième album studio sorti en juillet, Renaissance, au succès non-moins rutilant: il s'est évidemment offert la première place des ventes aux États-Unis, mais il a aussi permis à la chanteuse de décrocher le premier numéro 1 de sa carrière en France, d'après Purecharts.

"Ça montre, encore une fois, que Beyoncé est l'une des artistes les plus talentueuses de notre génération", a assuré l'un des fans après la projection de vendredi.

Article original publié sur BFMTV.com