Publicité

Beverly Hills 90210 : Mort d'un héros emblématique de la série, l'acteur n'avait que 58 ans...

C'est une nouvelle difficile à digérer pour tous ceux qui ont grandi avec les épisodes de la série "Beverly Hills 90210". L'un des héros du show américain est mort, comme sa soeur l'a annoncé le 20 janvier 2024.

Série noire pour les fans de Beverly Hills 90210. Alors que beaucoup peinent encore à croire à la mort de Luke Perry, qui date du mois de mars 2019, un autre héros du show américain est décédé. Il s'agit de David Gail, qui avait incarné, pendant plusieurs épisodes, Stuart Carson, le fiancé de Brenda - c'est à dire de Shannen Doherty. Le mariage des deux personnages avait finalement été annulé. La soeur du comédien a sobrement annoncé son décès, sur les réseaux sociaux, le samedi 20 janvier 2024, sans donner la cause de cette disparition.

Mort de David Gail, sa soeur Katie confirme la nouvelle

Né à Tampa, en Floride, en Amérique en 1965, David Gail n'avait que 58 ans. "Il n'y a pas eu un jour, ou presque, durant lequel tu n'étais pas à mes côtés, écrit sa soeur Katie Colmenares sur son compte Instagram. Tu as toujours été mon allié, tu as toujours été mon meilleur ami, prêt à tout affronter, prêt à tous les affronter avec moi. Je te serrerai si fort dans mes bras, chaque jour, dans mon coeur, toi qui es un être magnifique, aimant, incroyable. Tu vas me manquer chaque seconde, chaque jour pour toujours. Il n'y aura jamais personne d'autre comme toi."

David Gail a donné la réplique à Bradley Cooper

La nouvelle a été confirmée par Peter Ferriero, qui présente un podcast dans lequel il raconte les coulisses de la série. "Il était plein de vie et plein d'histoires, a-t-il rappelé....

Lire la suite


À lire aussi

Mort de Sophie Fillières à 58 ans : Un célèbre acteur a pu la voir la veille à l'hôpital, son récit touchant...
Les Mystères de l'amour : Un acteur emblématique annonce son départ de la série, 32 ans après ses débuts !
Buffy contre les vampires : Mort d'un acteur emblématique, Sarah Michelle Gellar sous le choc