Publicité

« On a besoin d’experts dans les mairies » : face aux attaques, la cyber française cherche ses renforts

Trop de cyberattaques et pas assez de monde en défense. Le constat est le même chaque année, mais l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et le secteur cherchent à prendre les devants. Alors qu’une campagne de communication avait été lancée à l’automne 2023, la sentinelle hexagonale se penche désormais sur les stéréotypes qui sont de potentiels freins à l’embauche.

Tout le monde à l’image d’Épinal du hacker à capuche, technicien solitaire et surqualifié, qui code dans son garage. Un cliché qui a la vie dure.

Dans son rapport publié ce 25 mars titré « L’attractivité et la représentation des métiers de la cybersécurité », que Numerama a pu consulter, l’ANSSI procède à une comparaison de la perception des métiers de la cyber entre les professionnels du milieu et les étudiants en formations. Plus de 2 200 experts et 3 600 étudiants ont répondu.

« L’objectif est double, raconte l’ANSSI dans son compte-rendu. Offrir une vision globale de la représentation des métiers de la cybersécurité par les professionnels en activité et confronter celle-ci à la représentation que s’en font les étudiants en formation afin de rendre compte des disparités notables entre ces deux visions. »

Experts et étudiants n’ont pas la même vision

Les premiers contrastes dans le sondage apparaissent sur l’image et l’avenir du secteur (il manquerait aujourd’hui 15 000 postes dans la cybersécurité en France),

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : L'administration française est à la recherche d'expert en cybersécurité. // Source : Numerama avec Midjourney