Publicité

Bernard Ménez : “Très modeste…”, il révèle le montant de sa retraite

Bernard Ménez était l’invité de Jordan De Luxe le 17 novembre dernier. S’il travaille encore, l’acteur est toutefois à la retraite. Et bien évidemment, le célèbre animateur de C8 a voulu en savoir plus. "Est-ce que votre retraite a augmenté ?", lui a demandé l’animateur. "Non, c'est insensé. J'ai pris ma retraite il y a plus de 10 ans et bientôt 15 ans. J'ai commencé ma retraite à 3 200 euros, elle est toujours à 3 200", confie alors Bernard Menez. A 79 ans, il parvient d’ailleurs à obtenir plusieurs rôles, à la fois au cinéma, au théâtre ou encore dans certains téléfilms. Toutefois, s’il multiplie les projets, le comédien ne voit pas sa retraite augmenter. Bernard Ménez révèle alors : "J'ai beaucoup travaillé et j'ai une retraite très modeste. J'ai tout déclaré. Des stars comme Stone tournent à 1 000 euros. C'est un peu scandaleux, mais c'est car ils n'ont pas tout déclaré." S’il n’est pas pleinement satisfait de cette retraite, l’acteur est aussi revenu sur son contrôle fiscal, reçu en 1984. "À la suite du grand succès de ma musique 'Jolie poupée' en 1984, j'ai eu un contrôle fiscal violent avec une jeune inspectrice des impôts persuadée que j'étais bourré de fric !", lance-t-il à Jordan De Luxe.

Bernard Ménez : "Ça s'est fini par une bonne foi totale"

Et une chose est sûre, Bernard Ménez n’a pas bien vécu cette démarche administrative. "L'inspectrice s'appelait Mme Prime. J'ai passé un Noël épouvantable. (...)

Lire la suite sur Closer

Pas-de-Calais : un gendarme retrouvé sur la plage victime d’un choc post-traumatique
Laurent Cabrol : “Très copains…”, il révèle avoir été en couple avec une animatrice
Astrologie 2023 : ce qui attend le signe du Cancer en décembre côté argent
Astrologie 2023 : ce qui attend le signe du Sagittaire en décembre côté argent
Marne : il aborde un couple d’étudiants sous un prétexte mensonger et les fait basculer dans l’horreur