Publicité

Benoît Jacquot : qui est le cinéaste accusé de viol par Judith Godrèche ?

Benoît Jacquot, ici en 2018, est accusé de viol par l'actrice Judith Godrèche.  - Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA / SIPA
Benoît Jacquot, ici en 2018, est accusé de viol par l'actrice Judith Godrèche. - Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA / SIPA

Cinquante ans de carrière, plus de trente films, des courts-métrages, des téléfilms, des documentaires, deux mises en scène d'opéra (Werther et La Traviata) et deux césars : Benoît Jacquot est comme on dit un cinéaste prolifique et éclectique. Respecté dans le métier, loué sur le tard par la critique et le public – jusqu'à aujourd'hui où, à 77 ans, il se retrouve accusé de viol par Judith Godrèche. D'autres actrices l'ont par la suite accusé de violences et de harcèlement sexuel.

Né le 5 février 1947, à Paris, Benoît Jacquot a à peine 17 ans lorsqu'il débute comme assistant de Bernard Borderie sur le tournage d'Angélique, marquise des anges. Il fait ensuite ses premières armes de réalisateur pour la télévision, adapte Musset (Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée), tourne des documentaires sur Jacques Lacan, Louis Jouvet, Borges, J. D. Salinger, le chorégraphe Merce Cunningham. En 1986, il signe une lumineuse captation de la pièce jouée au Théâtre national de Strasbourg, Elvire Jouvet 40, louée par la critique et le public.

À LIRE AUSSI Isabelle Adjani : « Encore une fois, on me prend comme bouc émissaire »

Assistant de Marguerite Duras sur Nathalie Granger (1972) et India Song (1975), il signe son premier film en adaptant un roman de Fiodor Dostoïevski, L'Assassin musicien (1975). Son style dépouillé, sa direction d'acteurs font penser à Robert Bresson dont l'influence se confirme dans son deuxième film, Les Enfants du placard (1977) avec Brigitte Foss [...] Lire la suite