Publicité

5 choses à savoir sur Benjamin Millepied, danseur et ex de Natalie Portman

D'après les informations de Voici, Natalie Portman et Benjamin Millepied auraient divorcé. Découvrez 5 choses à savoir sur Benjamin Millepied, le brillant danseur français qui a partagé la vie de Natalie Portman pendant 14 ans.

5 choses à savoir sur Benjamin Millepied, danseur et ex de Natalie Portman (Photo by VALERIE MACON / AFP) (Photo by VALERIE MACON/AFP via Getty Images)
5 choses à savoir sur Benjamin Millepied, danseur et ex de Natalie Portman (Photo by VALERIE MACON / AFP) (Photo by VALERIE MACON/AFP via Getty Images)

Après de nombreuses rumeurs, il semblerait que ce soit officiel. Le danseur, chorégraphe et réalisateur français Benjamin Millepied et l'actrice, productrice et réalisatrice américaine Natalie Portman seraient bel et bien séparés. Dans son édition du 8 mars, le magazine Voici dévoile que le couple aurait divorcé après 14 années d'union.

1 - Il a passé ses premières années à Dakar, au Sénégal

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, celui qui a été directeur de la danse à la tête du ballet de l'Opéra de Paris de 2014 au 2016 a découvert sa passion au Sénégal, via la danse contemporaine, dans l'école dont s'occupait sa mère, elle-même professeure de danse. De ses trois mois à ses quatre ans, Benjamin Millepied a en effet grandi à Dakar. On peut d'ailleurs parfois sentir l'influence de ce pays du nord-ouest de l'Afrique sur le travail du chorégraphe. Ainsi, lors d'une interview accordée au site Roger Rebert, à l'occasion de la sortie de son film "Carmen" (2023), Benjamin Millepied a déclaré : "Je savais, par exemple pour la chanson hip-hop, que je ne voulais pas de rythmes traditionnels. J'ai envoyé [à Nicholas Brittell, compositeur sur le film ; ndlr] de la musique ouest-africaine de mon enfance. J'ai grandi au Sénégal. Je lui disais : 'Écoute ces polyrythmies, elles sont incroyables.'" Au Monde, en 2022, il déclare : "notre voisin à Dakar s'appelait Doudou N'Diaye Rose, descendant d'une famille de griots et grand maître des tambours. Il animait les nuits chaudes du quartier et l'un de ses fils accompagnait au tam-tam le cours de maman où était posé mon couffin.

2 - L'Opéra de Paris "l'horrifiait"

"J'avais vu un documentaire sur l'école de l'Opéra et j'avais été horrifié. Uniformes et visages sévères, discipline quasi militaire, professeurs tapant du pied... Pour rien au monde je n'aurais voulu intégrer cette école, malgré son prestige", a-t-il déclaré au Monde. Et d'ajouter : "Mon enfance en Afrique et mon parcours américain (il a étudié aux États-Unis et a dansé au New York City Ballet; ndlr) m'ont rendu très hostile à cette idée de classicisme et de perfection assimilée à l'homogénéité du groupe : tous pareils, tous alignés, tous blancs."

Pourtant, Benjamin Millepied a bel et bien été directeur de la danse à la tête du ballet de l'Opéra de Paris de 2014 au 2016. Poste qu'il a quitté au bout de deux ans, découragé par "la violence humaine. L'affrontement, qui fait partie du quotidien du boss à l'Opéra. Sans doute ai-je manqué de maturité, de froideur, de distance, de blindage... Mais c'est impossible quand on est artiste. Alors je suis parti, sans regret. Au moins, ce rêve de diriger, un jour, une grande compagnie est-il éliminé à tout jamais !"

3 - Il a mis en scène un Roméo et Juliette gay

Le chorégraphe a choisi de revisiter la célèbre pièce de William Shakespeare "Roméo et Juliette" à sa façon. Benjamin Millepied a choisi de mettre en scène cette histoire d'amour mythique dans un spectacle où les deux rôles principaux, Roméo et Juliette donc, sont tenus par deux hommes, ou par deux femmes. "Je trouvais vraiment intéressant d'avoir un couple de femmes ou d'hommes. C'est un amour universel et un amour qui peut être représenté en tout genre", a-t-il expliqué à RTL, en 2022. L'artiste a insisté, affirmant qu'il n'y a "aucune raison d'être choqué" : "Je pense que c'est une bonne opportunité, peut-être, d'être confronté à quelque chose dont on n'a pas l'habitude. Les artistes sont là pour questionner, pour s'exprimer sur des choses socio-politiques." Engagé dans ses projets il n'hésite pas à clamer haut et fort ses opinions, comme il l'a notamment fait dans Le Monde : S'il (l'art ; ndlr) ne bouscule pas les carcans et les clichés du genre, alors à quoi bon ? Il, elle, iel... C'est l'être humain qui importe, et sa totale liberté."

4 - Il a tourné dans une pub pour Air France

Le danseur a accepté de tourner dans un spot publicitaire pour Air France, en 2011. La publicité, baptisée "L'Envol", met en scène Benjamin Millepied en duo avec la danseuse Virginie Caussin, tout deux tout de blanc vêtus. Le tournage a eu lieu à Ouarzazate, au Maroc et le film a été tourné en plan-séquence sur un miroir de 400 m2.

5 - Il se serait converti au judaïsme pour Natalie Portman

Benjamin Millepied a vécu quelques temps en Israël, le pays natal de la mère de ses enfants (Aleph, né en 2011 et Amalia née en 2017), Natalie Portman. Le danseur a confié en 2014 au journal Yedioth Aharonot, que devenir juif, comme sa femme, était "très important" pour lui, déclarant au quotidien avoir déjà entamé sa conversion. Un processus qui peut durer des années.

Vidéo. La minute de Natalie Portman

À lire aussi :

>> Benjamin Millepied, infidèle ? Natalie Portman évoque les "terribles" rumeurs qui ciblent leur couple

>> Natalie Portman sexualisée très jeune : "Quand vous regardez "Léon" maintenant, il a définitivement des aspects malaisants"

>> Natalie Portman doit "se battre en permanence pour ne pas uniquement être jugée sur son apparence"