Benjamin Brière condamné à 8 ans de prison en Iran

·2 min de lecture
DR

Benjamin Brière, un Français de 36 ans, a été condamné à huit ans de prison pour «espionnage» et «propagande» en Iran.

Condamné après près de deux ans de prison. Mardi, Benjamin Brière, un Français de 36 ans, a été condamné à huit ans de prison pour «espionnage» et huit mois pour «propagande» en Iran. «Benjamin Brière n'a évidemment pas - ni jamais - bénéficié d'une forme de procès équitable devant des juges impartiaux. Il n'a bénéficié d'aucun droit à se défendre, d'aucun accès aux éléments de l'accusation, aucune possibilité de préparer et présenter une défense devant les juges du tribunal révolutionnaire», a déploré Me Philippe Valent, son avocat français, dans un communiqué transmis à Paris Match. «La famille de Benjamin Brière en appelle aujourd'hui aux autorités françaises afin que les mesures soient prises immédiatement pour permettre son rapatriement», a-t-il ajouté, exhortant «les autorités françaises à faire que ce cauchemar cesse enfin».

À lire :Benjamin Brière, emprisonné en Iran depuis 20 mois : «Il faut le sortir de là au plus vite»

Benjamin Brière a été arrêté en mai 2020 dans un parc national de l'Iran, alors qu'il prenait des photos à l'aide d'un drone de loisirs. Le jeune homme, qui se trouvait en Iran au cours d'un voyage en van, avait été mis en examen en mars suivant pour «espionnage» et «propagande contre le système», mais n'avait pas été entendu par un juge depuis son interpellation, ce que dénonçait sa famille. Il a entamé une grève de la faim le mois dernier, pour protester contre ses conditions de détention au sen de la prison de Vakilabad. «Il est plutôt déterminé dans sa grève de la faim, même si ça commence à être très difficile pour lui. Il a besoin de protester de là où il est et d’agir comme il peut», nous a récemment expliqué sa soeur Blandine Brière, quelques jours après un rassemblement de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles