Publicité

"Plus belle la vie", "Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Comment TF1 veille à ce que ses feuilletons ne se marchent pas sur les pieds

Bande-annonce du retour de
Bande-annonce du retour de "Plus belle la vie" sur TF1 - TF1

Depuis le 8 janvier 2024, la chaîne privée diffuse chaque jour trois feuilletons à 13h40, 18h30 et 19h10.

"Avec le lancement de "Plus belle la vie, encore plus belle", nous serons les seuls à avoir trois séries quotidiennes feuilletonnantes", se réjouissait Claire Basini, directrice générale adjointe en charge des activités BtoC du groupe TF1, auprès de puremédias.com en janvier dernier. Diffuseur (et producteur via sa filiale Newen Studios) de "Demain nous appartient", "Ici tout commence" et désormais de "Plus belle la vie, encore plus belle", le groupe audiovisuel privé a créé une exception télévisuelle. Mais qui dit 3 feuilletons quotidiens, dit 3 fois plus d'intrigues à imaginer pour les pools d'auteurs qui travaillent sur "DNA", "ITC" et "PBLV" comme les surnomment leurs fans. Pour éviter que Mirta Torres, Thomas Marci et les autres marchent sur les plates bandes d'Emmanuel Teyssier, Rose Latour & co, le groupe a décidé de "positionner différemment" ses trois séries.

"On a positionné nos trois feuilletons différemment"

"Pour le moment, ce n'est pas arrivé", répond Stéphanie Brémond, DGA Feuilletons et séries longues Newen France, en charge notamment de la coordination entre les trois feuilletons lorsqu'on lui demande si des intrigues similaires aux deux autres feuilletons ont déjà pu apparaître dans les premiers scripts de 'Plus belle la vie". "Ce n'est pas arrivé parce que nous avons positionné nos feuilletons différemment. Honnêtement, en termes d'arches narratives, on n'a jamais eu cette...

Lire la suite


À lire aussi

Audiences access 20h : Plus de 700.000 téléspectateurs d'écart entre "Quotidien" sur TMC et "TPMP" sur C8
Audiences access 19h : Le JT de France 3 "Ici 19/20" double "Demain nous appartient", Nagui toujours en tête
Audiences : "Esprits criminels" petit leader sur TF1, déception pour le téléfilm de France 2, Maïa Mazaurette au top sur la cible commerciale