Bella Hadid, Avril Lavigne, Justin Bieber : qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

Johanna Amselem
·3 min de lecture
Illustration of a tick crawling on human skin.

La maladie de Lyme se transmet via une piqûre de tique infectée. Si elle est souvent sans symptôme, cette maladie peut causer d'importantes douleurs.

En 2018, le ministère de la Santé annonçait une augmentation significative du nombre de nouveaux cas de la maladie de Lyme. Une hausse liée à l’expansion des tiques et à la plus grande sensibilisation des médecins au diagnostic. D'ailleurs, de nombreuses stars comme Justin Bieber ou Bella Hadid ont récemment révélé avoir contracté la maladie de Lyme. En France, le nombre de nouveaux cas diagnostiqués par des médecins généralistes était de 104 cas pour 100 000 habitants contre 69 pour 100 000 en 2017.

Pour rappel, la transmission de la maladie de Lyme à l’homme se fait uniquement via la piqûre d’une tique infectée. Les contaminations sont plus fréquentes entre le début du printemps et la fin de l’automne, période pendant laquelle les activités extérieures sont davantage répandues. "Les tiques sont répandues partout en France, surtout en dessous de 1 500 m d’altitude. Elles vivent dans des zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins et les parcs forestiers ou urbains", détaille le ministère de la Santé sur son site internet.

VIDÉO - "Les médecins me disaient d'arrêter de me plaindre" : Laura, atteinte de la maladie de Lyme, raconte son calvaire

Certains gestes simples peuvent aider à se protéger lors des promenades à l’extérieur : se couvrir le corps avec des vêtements larges et s’inspecter méticuleusement au retour. En cas de piqûre de tique, il faut surveiller la zone pendant à mois. Une consultation rapide s’impose si une plaque rouge et ronde s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre. En effet, un érythème migrant peut s’installer sous la forme d’une plaque puis disparaître en quelques semaines ou quelques mois. "L’évolution est très favorable lorsque la maladie est diagnostiquée et traitée précocement. Un traitement antibiotique de deux semaines est recommandé. En l’absence de traitement, des troubles articulaires, neurologiques ou cutanés" peuvent survenir, rappelle le ministère de la Santé.

Une prise en charge à plusieurs niveaux

Le traitement n’est pas systématique et s’impose en présence de symptômes comme un érythème migrant. Les autorités de santé notent que les autres manifestations cliniques nécessitent un bilan biologique et un traitement adapté. Quelle prise en charge pour les malades ? Au premier niveau, la plupart des situations peuvent être diagnostiquées et prises en charge par le spécialiste de médecine générale. La maladie de Lyme n'est pas contagieuse mais, dans un précédent avis, le Haut conseil de la santé publique confirmait la possibilité de transmission de la maladie de Lyme par voie materno-fœtale.

"En cas de nécessité le médecin généraliste peut prendre conseil auprès de ses confrères hospitaliers du Centre de compétence (CCMVT) le plus proche, ou leur adresser un patient. Chaque ARS tient à jour, à destination de professionnels de santé, la liste des CCMVT de sa région", ajoute le ministère de la Santé. Avant de compléter : "Pour le troisième niveau, le ministère a désigné cinq centres de référence (CRMVT), chargés de coordonner le réseau, de dispenser de la formation continue pour les professionnels et de l’information pour le public, ainsi que de faire de la recherche sur les formes prolongées de la maladie".

Ce contenu peut également vous intéresser :