Publicité

Belgique : il profite d'un problème technique de sa banque pour retirer "gratuitement" 90 000 euros en liquide

Avant d'être arrêté, le client opportuniste a effectué pas moins de 46 retraits pour atteindre cette somme énorme, qui n'a donc pas été débitée de son compte.

Le jeune homme est accusé d'avoir profité d'un bug informatique touchant la banque BNP Paribas Fortis. (Photo : Thierry Monasse/Getty Images)

Son avidité a fini par se retourner contre lui. En Belgique, un homme âgé de 24 ans est actuellement jugé pour avoir illégalement soustrait la somme de 90 000 euros à sa banque. Le jeune homme est accusé d'avoir profité d'un problème technique pour effectuer une multitude de retraits qui n'ont pas été débité sur son compte bancaire.

Comme le rapporte 7sur7.be, le bug informatique en question a été constaté par plusieurs clients de BNP Paribas Fortis, qui se sont rendus compte que leurs retraits d'argent liquide n'étaient pas enregistrés sur les serveurs de la banque. Le mis en cause s'est cependant distingué des autres personnes concernées en abusant éhontément de cette soudaine source d'argent magique.

46 retraits

D'après les résultats de l'enquête, le jeune homme aurait ainsi effectué 46 prélèvements avant que le problème technique ne soit résolu, avec sa carte et celle de sa compagne. Relevant au passage le plafond de retrait de sa carte bancaire, l'individu aurait amassé au total un pactole d'environ 90 000 euros.

Arrêté et mis en examen à la suite d'une plainte déposée par sa banque, le client opportuniste a comparu devant le tribunal correctionnel de Gand ce lundi 26 février. Sans nier les faits, il a tenté de se justifier en expliquant qu'il n'avait dans un premier temps pas remarqué que ses importants retraits n'étaient pas débités sur son compte.

Il finance le mariage d'un ami et s'offre des vacances

"Je suis allé retirer de l’argent parce qu’un ami m’avait demandé si je pouvais l’aider pour son mariage, a affirmé le prévenu, cité par 7sur7.be. Je ne savais pas à ce moment-là que le retrait d’argent n’était pas enregistré, car je ne consulte pas souvent mon compte. Ce n’est qu’après avoir effectué d’autres retraits pour l’aider, environ 3000 euros, que je me suis rendu compte du problème technique."

Le jeune homme a ensuite expliqué qu'il avait dépensé rapidement l'ensemble de l'argent récupéré illégalement, en donnant 30 000 euros pour le mariage de son ami et en s'offrant des vacances à l'étranger avec le reste. Alors que le ministère public a requis le remboursement total des 90 000 euros et une peine de prison de 18 mois, l'accusé verra son jugement prononcé le 11 mars prochain.

VIDÉO - Irlande : un bug touche les distributeurs de billets et les clients se précipitent pour en profiter