Publicité

En Belgique: acheter ou louer ? Débat éternel

En Belgique: acheter ou louer ? Débat éternel

Acheter ou louer ? Voilà l'éternel débat en Belgique.

À cause des prix élevés de l’immobilier et de la difficulté d’obtenir un prêt, il est impossible pour beaucoup de Belges de devenir propriétaire.

Toutefois, un nouveau plan logement qui permettrait d'acheter un bien après l'avoir loué pourrait aider de nombreuses personnes sans ou avec peu de capital.

Régis Ortmans, directeur régional Matexi pour Bruxelles, la Wallonie et le Luxembourg explique:

"Une personne louera cette maison ou cet appartement pendant 5 à 7 ans à un prix fixe, dans des conditions fixées au départ. Et puis au bout de 5 à 7 ans, il pourra construire grâce à ses efforts et devenir propriétaire grâce à un prêt hypothécaire qui lui sera proposé."

Laurent Loncke, responsable de la banque de détail chez BNP Paribas Fortis, renchérit:

"Si je décide d'acheter le bien, eh bien, sur quatre ans, la moitié du loyer est considérée comme récupérable. C’est une avance, donc en fait; en payant mon loyer, j'épargne la moitié du loyer pour un futur achat. Et c’est une grande innovation pour ceux qui envisagent de devenir propriétaire.”

Essor du "coliving" et de la colocation intergénérationnelle

Même louer est devenu très difficile aujourd'hui, et pas seulement pour les plus jeunes ou dans les grandes villes attractives.

De nombreux jeunes actifs ont fait le choix du logement partagé, appelé aussi “coliving”.

Pour certains, c’est une obligation, pour d’autres un choix. Cette forme de colocation haut de gamme est de plus en plus prisée par les expatriés âgés de 23 à 35 ans.

La colocation intergénérationnelle est aussi à la mode.

Des personnes âgées louent une chambre pas chère à des étudiants, pour échapper à la solitude.

Cathy a ouvert les portes de sa maison bruxelloise à Nais.

"J'ai perdu mon mari il y a un an et demi et j'ai découvert qu'être seule à la maison n'était pas du tout mon truc. Je voulais avoir une présence, avoir un peu de jeunesse, avoir un peu de vie."