Belgique, Équateur et trafic d’art : les informations de la nuit

KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Belgique : un policier tué dans une attaque au couteau. Un policier a succombé à ses blessures, jeudi soir à Bruxelles, après avoir été victime d’une attaque au couteau. L’un de ses collègues, également blessé dans l’attaque, était toujours hospitalisé vendredi matin. L’auteur présumé de l’agression, neutralisé par les forces de l’ordre, a lui aussi été hospitalisé. Le parquet fédéral a été saisi de l’enquête et “la piste terroriste semble à ce stade considérée avec sérieux”, écrit Le Soir. Selon les informations recueillies par le quotidien belge, “le suspect s’était présenté jeudi midi dans un commissariat d’Evere en expliquant son intention de commettre un attentat contre des policiers. Sous la supervision d’un magistrat, il a été emmené avec son propre accord dans un hôpital avec l’objectif de lui faire subir une évaluation psychiatrique”. L’homme aurait “par la suite été relâché”.

Équateur : annulation de la condamnation d’un ancien vice-président. La justice équatorienne a annulé jeudi une condamnation pour détournement de fonds de l’ex-vice-président Jorge Glas, pour “vices de forme” et “violations des droits de la défense”, rapporte El Universo. L’ancien allié de Rafael Correa purge par ailleurs deux peines de prison de six et huit ans, pour des affaires de corruption. Il avait notamment été reconnu coupable d’avoir touché des pots-de-vin de la part de l’entreprise de travaux publics brésilienne Odebrecht, à l’instar de centaines d’autres dirigeants, fonctionnaires et partis politiques latino-américains.

Les États-Unis restituent des antiquités volées au Pakistan. Les près de 200 pièces “sont évaluées à quelque 3,4 millions de dollars”, précise la chaîne locale new-yorkaise Fox5. Volées au Pakistan, les œuvres avaient été exportées illégalement puis vendues aux États-Unis par un trafiquant d’art indo-américain, Subhash Kapoor, aujourd’hui emprisonnée en Inde. Le procureur de Manhattan a précisé qu’il allait demander son extradition. “Subhash Kapoor a été l’un des trafiquants d’art les plus actifs de la planète et […] nous avons pu recouvrer des milliers de pièces pillées par son réseau”, s’est félicité le procureur Alvin Bragg, dont les services ont restitué plus de 700 pièces à 14 pays depuis 2020.

[...] Lire la suite sur Courrier international