Publicité

Belal : à La Réunion, soulagement après un cyclone moins dévastateur qu'attendu

Le cyclone Belal a touché La Réunion le 15 janvier 2024, causant arbres arrachés, inondations et coupures d'électricité. Sa trajectoire a épargné l'île, avec peu de dommages majeurs. Un décès est à déplorer.

De nombreux arbres arrachés, des routes sous l'eau et des coupures d'électricité, mais l'heure est au soulagement à La Réunion. Le cyclone Belal a largement épargné lundi 15 janvier 2024 l'île de l'océan Indien, faisant peu de dégâts majeurs.

"Des tourbillons partout dans les nuages"

Après avoir brutalement frappé le territoire français par le nord-ouest dans la matinée, le cyclone a dévié de sa route pour finalement longer sa côte nord-est, sans pénétrer à l'intérieur des terres. "Le décès d'une personne sans domicile fixe qui ne s'était pas mise à l'abri est à déplorer à Saint-Gilles" (ouest), a indiqué la préfecture.

Plusieurs routes secondaires ont été inondées et de nombreux arbres gisaient le long des rues des villes mais le réseau interurbain a été relativement peu touché, a constaté une journaliste de l'AFP, qui a pu circuler autour de Saint-Paul (ouest de l'île).

Les alertes de la préfecture et de Météo-France ont été suivies à la lettre par les habitants. Dimanche, la plupart d'entre eux ont fait des courses, notamment pour accumuler des réserves d'eau, et vidé balcons et jardins de tout objet pouvant être emporté.

"Au moment du coucher de soleil (dimanche soir), le ciel avait complètement changé", rapporte au téléphone Yuna Puech, 28 ans, de Saint-Leu (ouest). "Il annonçait le cyclone, il y avait des tourbillons partout dans les nuages".

Les dégâts provoqués par le passage du cyclone Belal, le 15 janvier 2024 à Saint-Paul, à La Réunion (AFP - Richard BOUHET)
Les dégâts provoqués par le passage du cyclone Belal, le 15 janvier 2024 à Saint-Paul, à La Réunion (AFP - Richard BOUHET)

Puis la pluie a frappé toute la nuit sa petite case de deux étages, entourée d'immeubles en construction.

Même si elle a l'habitude des pluies et des tempêtes en cette saison, la jeune femme était inquiète à l'idée que le cyclone frappe l'île de plein fouet. Elle est aujourd'hui soulagée: "Il n[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi