Publicité

"Mon bébé est né avec 4 reins", un phénomène extrêmement rare

Au Brésil, une petite fille est née prématurément avec quatre reins, une anomalie congénitale extrêmement inhabituelle.

Baby being born via Caesarean Section coming out

C’est presque du jamais-vu. Il y a quelques mois, une petite fille brésilienne, prénommée Isis, est venue au monde prématurément avec quatre reins, une anomalie congénitale extrêmement inhabituelle. Comme rapporté dans les médias locaux, et par le New York Post, ce n’est que lorsqu’elle a subi une intervention chirurgicale, à l’âge de cinq mois, que les médecins ont confirmé cette irrégularité. Selon les médecins, les reins supplémentaires seraient causés par la division anormale du cordon néphrogénique sur la paroi de l'embryon pendant la grossesse.

Finalement, son rein supérieur droit a été retiré après qu’une obstruction ait entraîné une accumulation d’urine. Cela provoquait une augmentation de la taille du rein, comprimant son estomac et ses intestins. Un phénomène qui l’empêchait de manger correctement. Quant à ses trois autres reins, ils fonctionneraient normalement et ne présenteraient donc aucun souci pour le moment.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Entre 11 et 16 ans, ce rendez-vous médical est absolument capital"

Une surveillance clinique nécessaire

Cependant, elle devra être constamment surveillée, d’après les informations rapportées. “Une surveillance clinique est nécessaire pendant une période prolongée, de nombreuses années, probablement jusqu'à ce qu'elle atteigne l'âge adulte", a expliqué l’urologue pédiatrique Hélio Buson qui a opéré Isis.

À LIRE AUSSI >> Un bébé est né avec 26 doigts et orteils, un phénomène rarissime

À travers cette histoire, il est important de rappeler que les problèmes liés aux reins ne touchent pas exclusivement les adultes. Et bien que les maladies rénales chez l’enfant soient rares, elles sont souvent très dangereuses. En effet, l'insuffisance rénale chez l'enfant peut être asymptomatique et donc, diagnostiquée tardivement. L'un des premiers symptômes qui doit alerter est la baisse brutale de la quantité d'urine. L'enfant développe alors des œdèmes et gonfle. Pour rappel, la pâleur, la fatigue et l'anémie apparaissent également comme des symptômes de l'insuffisance rénale.

Au total, deux traitements sont possibles en cas d'insuffisance rénale terminale : la greffe rénale et la dialyse, des traitements qui peuvent se succéder et se compléter dans le temps.

VIDÉO - Comment protéger ses reins avec la naturopathie