Publicité

Beauté : L’incroyable saga du rouge à lèvres

Origine

« Les traces des premiers fards à lèvres datent de 3 000 ans avant Jésus-Christ. Elles ont été découvertes à Ur, en Mésopotamie (dans l’actuel Irak), berceau de la civilisation sumérienne, gouvernée par la reine et grande prêtresse Pû-Abi. Comme Néfertiti et Cléopâtre après elle, elle était une adepte du rouge à lèvres et ne sortait jamais sans. Marqueur social, réservé aux classes de haut rang et symbole de pouvoir, il revêtait une extrême importance. On en a d’ailleurs retrouvé dans de nombreuses sépultures, signe qu’il était aussi indispensable dans la vie que dans l’au-delà. »

À lire également

Parfum : enivrante tubéreuse

Féminité

« Le rouge à lèvres, plus que tout autre maquillage, est le symbole ultime de la féminité. Comme un talisman, il parachève la beauté des femmes. Il est témoin et acteur de leur émancipation. Si les hommes en font une fixation, c’est qu’ils y voient une invite à la sexualité, mais aussi à la parole libérée. Au fil des siècles, religieux ou politiques n’ont eu de cesse de vouloir interdire ce “masque satanique”. Aujourd’hui, en Iran, les femmes ont surnommé leur mouvement de lutte contre les mollahs : la révolution du rouge à lèvres. Aux États-Unis, les Amish le prohibent toujours, car il attire l’attention sur les femmes. Depuis le Moyen Âge, les arguments restent les mêmes : la féminité exposée est une menace par la tentation qu’elle exerce sur l’homme. »

À lire également

La coupe papillon : Adoptez cette coiffure facile pour les fêtes !

Rouge

« C’est d’abord l’une des premières couleurs, avec le noir et le blanc, que l’Homme a maîtrisée et utilisée pour peindre et teindre. Mais le rouge, on l’habille de toutes les couleurs ! Celles de la passion, du sang, du feu, de l’amour, du sexe, de la violence, de la haine… Il est à la fois symbole d’engagement et d’interdiction, c’est peut-être pour cette raison qu’il colore les lèvres. »

Tube

« À l’origine, les onguents naturels étaient conservés dans des fioles ou des coques de noix...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi