La BD entre au Collège de France avec Benoît Peeters

La BD entre au Collège de France avec Benoît Peeters
Le spécialiste et scénariste de BD, Benoit Peeters lors de la promotion de son ouvrage
Le spécialiste et scénariste de BD, Benoit Peeters lors de la promotion de son ouvrage

La bande dessinée connaît une forme de consécration académique avec l'entrée jeudi au Collège de France de Benoît Peeters, spécialiste de l'histoire du 9e art et scénariste de BD.

Benoît Peeters, 66 ans, donne à 18H00 sa leçon inaugurale à la chaire "Création artistique". Il l'a intitulée "Un art neuf".

Il donnera des cours et séminaires jusqu'en janvier sur la "poétique de la bande dessinée" et "quelques albums incontournables", dont La Marque jaune (un album de Blake et Mortimer) ou Fun Home de l'Américaine Alison Bechdel. Pour la clôture en juin, un colloque évoquera les "nouveaux chemins de la bande dessinée".

La BD "doit trouver place dans l'enseignement"

Dans un entretien publié sur le site internet du Collège de France, Benoît Peeters promet "une approche plus esthétique qu'historique". Il compte éclairer "l'une des forces de la bande dessinée: susciter une image mentale qui persiste après la lecture".

Selon lui, "elle doit trouver place dans l'enseignement. Il est donc indispensable qu'un professeur puisse l'aborder avec des outils qui ne sont pas ceux de l'analyse littéraire ou d'un autre art".

Benoît Peeters est l'auteur entre autres de trois livres sur le créateur de Tintin, Hergé, dont il rappelle une citation de 1969: "La bande dessinée en l'an 2000? Je pense, j'espère (...) qu'elle sera devenue un moyen d'expression à part entière, comme la littérature ou le cinéma. Peut-être - sans doute - aura-t-elle trouvé son Balzac".

Le Collège de France, établissement fondé en 1530 dans le Quartier latin à Paris, offre des chaires annuelles à des spécialistes d'une thématique pour lesquels l'enseignement n'est pas la seule vocation, dans des domaines très variés de la connaissance.

Article original publié sur BFMTV.com