Publicité

Bayern: pour Tuchel, la défaite face à Leipzig est "inexplicable"

Le Bayern Munich a peut-être dit adieu au titre. Désabusé et frustré par la nouvelle défaite samedi du club bavarois après avoir mené au score, l'entraîneur Thomas Tuchel a reconnu que le revers samedi contre Leipzig (3-1) était pour lui "inexplicable", avec trop d'erreurs commises pour le haut niveau.
"Je peux expliquer ce qui nous a manquéi, mais je ne peux pas dire pourquoi. C'est pour moi inexplicable", a expliqué Tuchel en conférence de presse après la défaite munichoise contre Leipzig. "On n'a pas assez bougé lorsque l'on avait la balle, on s'est arrêté de bouger. On a arrêté de montrer du courage quand c'était nécessaire. Jouer avec du courage, ça ne signifie pas faire des choses extraordinaires. Notre jeu devient tellement défectueux, qu'on ne sait plus par où commencer", a-t-il ajouté. Avec ce revers, le Bayern conserve un point d'avance sur le Borussia Dortmund (68 contre 67), mais ouvre la porte pour les joueurs d'Edin Terzic qui peuvent s'installer dans le fauteuil de leader avant la dernière journée en cas de succès à Augsbourg dimanche (17h30).

"On perd le match tout seul"

"On a eu trop de pertes de balle pour le haut niveau. On perdait la balle et on la récupérait constamment", a expliqué l'entraîneur arrivé sur le banc du Bayern à la fin mars, en remplacement de Julian Nagelsmann. "En seconde période, sans véritablement d'explication, on est devenu brouillons, on a perdu notre positionnement, on a pris les mauvaises décisions, on a fait des erreurs techniques", a ajouté Thomas Tuchel.

"Quand les espaces ne sont plus bouchés, alors ça devient un jeu de dés, on peut gagner, on peut perdre, mais on ne contrôle plus. C'est pour ça que je suis déçu, parce qu'on peut faire tellement mieux", a insisté le technicien bavarois, demandant à ses joueurs "un foot plus clair et avec moins d'erreurs".

Pour son dernier match de la saison samedi prochain, le Bayern Munich se déplacera à Cologne. "On perd aujourd'hui un match tout seul, malgré le respect que j'ai pour l'adversaire. On a donné le match sans que l'adversaire ait eu à faire grand-chose", a-t-il conclu. Depuis 2013, le Bayern Munich n'a pas laissé passer le moindre titre de champion. Le Borussia Dortmund attend de son côté une nouvelle Bundesliga depuis 2012.

Article original publié sur RMC Sport