Publicité

Batteries au sodium : peuvent-elles révolutionner les voitures électriques ?

Les voitures électriques sont en plein essor, et sont également l'objet de nombreuses critiques notamment liées à leurs batteries : en effet, elles sont pour l'instant encore coûteuses, et embarquent également des matériaux rares ou polluants, comme le lithium ou le cobalt.

Mais une nouvelle technologie est en passe d'envahir le marché : les batteries au sodium font en effet parler d'elles en ce printemps 2023, et notamment au salon de Shanghai où les constructeurs asiatiques exposent actuellement leurs dernières nouveautés.

Batteries au sodium : des modèles bon marché

Moins performantes que leurs homologues au Lithium Fer Phosphate (LFP) les batteries sodium-ion ont d'autres arguments à faire valoir : en effet, elles sont dotées d'une moins bonne densité énergétique (160 Wh/kg contre plus de 200 Wh/kg pour les LFP), mais sont affichées à un tarif bien plus abordable.

Elles ont également pour avantages d'afficher de meilleures performances par temps froid, un bon niveau de sécurité, tout en pouvant être rechargées plus vite. Et même si la technologie n'est pas nouvelle, elle est en plein essor en Chine, et fait appel à du sel de sodium, qui est une matière première abondante sur Terre.

En effet, au salon de Shanghai, les équipementiers et constructeurs annoncent l'arrivée des batteries au sodium pour cette année : le leader du secteur CATL va équiper les futurs modèles du constructeur Chery, tandis que JMEV, JAC ou encore BYD vont également équiper leurs futurs modèles de batteries au sodium.

À lire aussi :
Lire la suite sur Autoplus