Publicité

"Une bataille épique": la Maison Blanche se moque de la candidature de Vladimir Poutine à sa réélection

Interrogé ce vendredi 8 décembre sur les prochaines élections en Russie, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale a déclaré: "Cela s'annonce comme une bataille épique, n'est-ce pas?".

La Maison Blanche a ironisé, ce vendredi 8 décembre, sur l'annonce du président russe Vladimir Poutine, qui sera candidat à sa réélection en 2024, l'exécutif américain suggérant que le résultat faisait peu de doutes.

"Et bien, cela s'annonce comme une bataille épique, n'est-ce pas?", a déclaré à bord d'Air Force One John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, lorsqu'il a été interrogé sur l'annonce du maître du Kremlin.

"C'est tout ce que j'ai à dire à ce propos", a ajouté John Kirby.

Un quart de siècle au pouvoir

Vladimir Poutine, 71 ans, a annoncé ce vendredi être candidat pour un cinquième mandat à la présidentielle du 17 mars en Russie, sa réélection faisant peu de doute après près d'un quart de siècle au pouvoir et la répression de l'opposition.

Le chef de l'État russe, qu'une révision constitutionnelle de 2020 autorise à être candidat encore en 2024 et 2030, peut théoriquement se maintenir au Kremlin jusqu'en 2036, l'année de ses 84 ans.

Le président américain Joe Biden, dont la propre campagne de réélection l'an prochain s'annonce ardue, avait averti plus tôt cette semaine qu'un arrêt de l'aide américaine à l'Ukraine serait "le plus beau cadeau" offert à Vladimir Poutine. Exhortant le Congrès à approuver une nouvelle enveloppe à Kiev, Joe Biden a prévenu que le président russe, s'il parvenait à s'emparer de l'Ukraine, "ne s'arrêtera(it) pas là".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Qui est Vladimir Poutine, le président de la Russie ?