Publicité

Basket: un nouveau gros carton pour les Bleues qui écrasent la Nouvelle-Zélande

Un sans-faute et une forte impression à six mois de leurs JO 2024 à Paris: les basketteuses françaises ont écrasé la Nouvelle-Zélande (94-39) dimanche lors de leur ultime match du tournoi de qualification olympique de Xi'an (Chine) sans enjeu pour les Bleues, qualifiées pour les JO en qualité de pays hôte.

Un match vite plié

Au lendemain de leur démonstration de force contre les vice-championnes du monde chinoises (82-50), les Bleues ont confirmé face aux Néo-Zélandaises, modestes 23es au classement mondial, assommées 61-17 dès la mi-temps. Les "Tall Ferns" (Hautes Fougères) avaient d'ailleurs été dominées un peu moins largement jeudi par la Chine (94-47).
Encore une fois, les joueuses de Jean-Aimé Toupane ont étouffé leurs adversaires par leur activité et leur intensité physique, concrétisées par 21 interceptions et 40 rebonds. A défaut d'intérêt comptable pour les Bleues déjà qualifiées en tant que pays hôte, ces trois matches de l'autre côté de la planète les auront regonflées après leur Euro terminé en demi-finale contre la Belgique (67-63), alors sans Gabby Williams (commotion) ni Marine Johannès (choix).

Gabby Williams une nouvelle fois performante

L'ailière franco-américaine a accablé les Néo-Zélandaises de 21 points --en 19 minutes--, dont 13 unités dès le premier quart-temps. Quant à "MJ", l'arrière a encore rentré une salve de shoots sur une jambe dont elle a le secret (8 points en 17 minutes, dont 2/5 de loin). Au poste de pivot, en l'absence de Sandrine Gruda (36 ans), en phase de reprise après une blessure à une cuisse, l'immense Dominique Malonga (1,98 m, 18 ans) a marqué des points sur le terrain (13, à 6/10) ainsi que quelques uns sans doute dans l'esprit du sélectionneur en vue des JO de Paris-2024. A noter que la meneuse de Lyon-Villeurbanne Marine Fauthoux, touchée au dos, a été "préservée", a annoncé la Fédération.

Article original publié sur RMC Sport