Publicité

Basile Boli a longtemps souffert d'un handicap : une grande figure du football l'a aidé à le surmonter

Invité de "Télématin" ce lundi 11 décembre, Basile Boli a évoqué ce handicap dont il a souffert dans sa jeunesse. L'intervention d'un personnage bien connu du football français a permis à l'ancien joueur de l'OM de surmonter ce problème.

C'est un joueur qui restera à jamais dans le coeur du peuple marseillais. En 1993, lors d'une finale épique face à l'AC Milan, l'Olympique de Marseille remporte la toute première coupe d'Europe des clubs français grâce à un but de la tête de Basile Boli. À ce jour, le club phocéen reste le seul à avoir remporté la plus prestigieuse des compétitions européennes et c'est certainement ce qui a poussé l'ancien joueur de 56 ans à sortir le documentaire À jamais les premiers, qui revient sur la formidable épopée marseillaise.

Pour parler de cette sortie, Basile Boli s'est rendu sur le plateau de Télématin ce lundi 11 décembre. Le grand copain d'Éric Di Meco en a profité pour évoquer sa carrière et les grands hommes qu'il a pu rencontrer, à commencer par l'ancien président de l'OM, Bernard Tapie. Avant d'arriver à Marseille en 1990, le natif d'Abidjan (Côte d'Ivoire) a passé une grande partie de sa carrière du côté d'Auxerre, le club où il s'est révélé et qui a longtemps été dirigé par une figure mythique du championnat de France, Guy Roux. Un homme qui a beaucoup compté pour l'ancien défenseur de l'équipe de France et qui l'a notamment aidé sur un plan personnel. Pour l'ancien joueur, le célèbre entraîneur cherchait à "former des hommes, avant des footballeurs".

Guy Roux, plus qu'un entraîneur pour Basile Boli

Lorsque l'animateur et journaliste Thomas Sotto évoque Guy Roux comme le "papa du foot" pour Basile...

Lire la suite


À lire aussi

Gérard Jugnot : Grande maison à Paris et sur une presqu'île, appartement vendu à Stéphane Plaza... l'acteur a bien investi
Attaque au couteau à Annecy : Henri, le "héros au sac à dos", a fait une demande très spéciale à Emmanuel Macron
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"