Publicité

Bardella derrière un compte Twitter haineux ? Il nie, le RN menace France 2 de poursuites

Le compte Twitter haineux « RepNat du Gaito » soupçonné d’avoir appartenu à Jordan Bardella.
Capture écran Complément d’enquête Le compte Twitter haineux « RepNat du Gaito » soupçonné d’avoir appartenu à Jordan Bardella.

POLITIQUE - Connaissez-vous RepNat du Gaito ? Sur ce compte X (ex-Twitter), un utilisateur a posté des contenus racistes et des photos à la gloire du fondateur du Front national (devenu Rassemblement national) Jean-Marie Le Pen. D’après une enquête de Complément d’enquête, ce compte aurait appartenu au président du RN, Jordan Bardella.

L’émission de France 2 a diffusé ce mercredi 17 janvier un extrait de son enquête sur le patron du parti d’extrême droite sur X. Les journalistes qui ont réalisé le reportage expliquent avoir été en contact avec plusieurs de ses connaissances. Quatre sources, dont trois anonymes, auraient confirmé que derrière RepNat du Gaito se cachait en réalité Jordan Bardella.

Sur ce compte actif entre 2015 et 2017, une photo d’une piscine de banlieue parisienne a été partagée avec le commentaire « bienvenue dans la mer Noire », pour se moquer de la couleur de peau des baigneurs.

Jean-Marie Le Pen érigé en star

Le terme « journalope », souvent utilisé par l’extrême droite pour désigner des journalistes, apparaît aussi, pendant que Jean-Marie Le Pen est érigé en star. Le père de Marine, qui s’est retiré du parti depuis plusieurs années, a été poursuivi plusieurs fois par la justice pour racisme, antisémitisme ou encore provocation à la haine.

À la fin de cet extrait, les journalistes croisent Jordan Bardella devant un établissement et lui demandent clairement s’il est bien RepNat du Gaito. Réponse de l’intéressé : « non ». Dans le documentaire visionné par Le Parisien ou encore l’AFP, il développe : « Je suis désolé de vous décevoir, mais je n’ai qu’un seul compte Twitter. »

« Je ne vais pas assumer des propos que je n’ai pas tenus », ajoute-t-il. Une source du proche du RN a de son côté affirmé à l’AFP qu’un ancien assistant de Florian Philippot, ancien vice-président du Front National qui a quitté le parti, se cacherait derrière ce compte.

Le RN veut empêcher la diffusion de l’extrait

Sur X, le porte-parole du parti Victor Chabert a fait éclater sa colère contre Complément d’enquête : « Vous diffusez un tweet mensonger, sans même employer le conditionnel et sans préciser le démenti de Jordan Bardella qui réfute formellement être l’auteur de ces publications. »

Il ajoute que la chaîne sera « poursuivi(e) » en justice et qu’une « mise en demeure a été adressée ce jour par huissier à France Télévisions ». À l’AFP, il précise que le RN a entrepris ces démarches pour empêcher la diffusion de « l’extrait sur le faux compte qui est complètement mensonger ».

Ce à quoi le présentateur du magazine d’investigation, Tristan Waleckx a donné réponse en publiant un tweet supplémentaire, pointant du doigt le RN. Captures d’écran à l’appui, il assure que le compte Twitter de Marine Le Pen, qui était abonné hier encore à RepNat du Gaito, « s’est discrètement désabonné cette nuit de ce compte, que 3 proches de Jordan Bardella attribuent au président du RN ».

France Télévision a de son côté confirmé ce jeudi 18 janvier, que l’émission de France 2, qui se concentre sur l’ascension au pouvoir du natif de Seine-Saint-Denis de 28 ans, sera bien diffusée à 22 h 35. « Il n’y a pas de modification apportée au magazine », ajoute le groupe.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Parler de « réarmement démographique » est « extrêmement inquiétant » selon cette historienne

Pourquoi Emmanuel Macron a tout faux quand il compare le RN à l’extrême gauche