Qui est Barbara Walters, la légende de la télé américaine morte à 93 ans ?

Barbara Walters assiste à la cérémonie d’inauguration alors que le siège d’ABC News à New York est proclamé « The Barbara Walters Building » Cérémonie d’inauguration du siège d’ABC News le 12 mai 2014 à New York.
SLAVEN VLASIC / Getty Images via AFP Barbara Walters assiste à la cérémonie d’inauguration alors que le siège d’ABC News à New York est proclamé « The Barbara Walters Building » Cérémonie d’inauguration du siège d’ABC News le 12 mai 2014 à New York.

DÉCÈS - Une étoile de la télévision américaine est morte. La journaliste Barbara Walters, la première femme à avoir présenté un journal télévisé du soir aux États-Unis, est décédée à l’âge de 93 ans, a annoncé ce vendredi 31 décembre son employeur de longue date, la chaîne ABC. Le média n’a pas donné la cause du décès ni précisé où elle était décédée.

Cette légende du paysage audiovisuel américain avait fait ses adieux en 2014, avec un « à bientôt » en français, après plus de 50 ans de télévision. Elle avait alors 84 ans.

Interviews de tous les présidents américains jusqu’à Obama

Jusque-là, Barbara Walters avait interviewé tous les présidents américains depuis Richard Nixon jusqu’à Barack Obama, des dirigeants étrangers tels que Saddam Hussein, Anouar el-Sadate et Fidel Castro, le dalaï-lama ou encore d’autres célébrités comme Bette Davis et Angelina Jolie.

Elle est devenue elle-même une célébrité dans le monde de l’information américaine, en particulier sur l’émission quotidienne « The View » qu’elle avait créée en 1997 sur ABC. La journaliste avait remporté 12 Emmy Awards, tous sauf un alors qu’elle était avec ABC, a ajouté la chaîne.

À son départ, en 2014, elle s’était dite heureuse d’avoir été une pionnière dans un métier longtemps réservé aux hommes. Hillary Clinton était venue lui rendre hommage, ainsi que l’animatrice et productrice de télévision Oprah Winfrey et une vingtaine de femmes journalistes de télévision.

Un style unique

En 1976, elle était la première femme à présenter le journal télévisé du soir « ABC Evening News », gagnant un salaire alors sans précédent d’un million de dollars par an.

Deux ans plus tôt, elle avait co-présenté un programme du matin sur NBC. Mais cela avait été un « flop », rappelait Barbara Walters 40 ans plus tard. « Mon co-présentateur masculin ne voulait pas de partenaire (féminine) et le public non plus ».

Elle s’était ensuite imposée par ses interviews au style unique, de Vladimir Poutine à Michael Jackson en passant par Margaret Thatcher et Indira Gandhi. Sa plus grande fierté était d’avoir contribué à l’arrivée de femmes journalistes à la télévision. « Si j’ai fait quoi que ce soit pour aider à cela, c’est mon héritage », disait-elle encore en 2014.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi