Barbara Cassin : « La différence est un sujet dans le vent »

Barbara Cassin
·1 min de lecture
 Barbara Cassin est docteure ès lettres et chercheuse au CNRS. Elle travaille sur ce que peuvent les mots (Quand dire, c'est vraiment faire, Fayard, 2018).
Barbara Cassin est docteure ès lettres et chercheuse au CNRS. Elle travaille sur ce que peuvent les mots (Quand dire, c'est vraiment faire, Fayard, 2018).

La différence est un sujet dans le vent, dans le vent de la philosophie française en tout cas, celle qu'on connaît mieux sous le nom de « French Theory », la philosophie française célèbre de l'autre côté de l'Atlantique comme la seule capable de résister à la philosophy des « philosophy départements ».

À la différence de nos départements de philosophie, ils ne s'occupent jamais, dans leur version dure qui tient le haut du pavé, de l'histoire de la philosophie ni du parcours des idées, mais seulement de l'analyse des concepts qui seraient, vous devez en convenir, universels dans l'espace et dans le temps.

La différence, tel est en effet le nom le plus exact, le plus légitime de ce dont traite la philosophie française contemporaine. Contemporaine ? Point d'interrogation ! Car la mode se démode et le vent tourne. Et il se pourrait que la différence, précisément, soit déjà en train de devenir quelque chose du passé.

Lire aussi « Les philosophes touchent à la langue autant qu'à la vérité »

Lorsque le Vocabulaire européen des philosophies, Dictionnaire des intraduisibles, qui traite de 4 000 mots pris dans une quinzaine de langues dans leurs différences, s'est exporté aux États-Unis, il a été traduit, ou plutôt il s'est réinventé comme Dictionary of Untranslatables. J'ai voulu alors rédiger un article intitulé « Différence », ou plus exactement : « Différence, différance (avec un a), différend (avec un d au bout) ». Car il aurait suffi à porter témoignage de cette [...] Lire la suite