Barack Obama exclut une intervention militaire en Ukraine

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama a exclu mercredi toute intervention de l'armée américaine pour empêcher le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie. "Nous n'allons pas nous impliquer dans une aventure militaire en Ukraine", a déclaré le président des Etats-Unis dans le cadre d'un entretien accordé à la chaîne de télévision de San Diego KNSD. "Il y a une meilleure voie, mais je crois que les Ukrainiens eux-mêmes reconnaîtraient que notre implication militaire contre la Russie ne serait ni appropriée ni bonne pour l'Ukraine", a-t-il poursuivi, plaidant pour des pressions diplomatiques. Le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a salué la retenue des forces armées face à la prise de contrôle de la Crimée par la Russie, durant une conversation téléphonique avec son homologue ukrainien Ihor Tenioukh, a déclaré le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone, dans un communiqué. "(Hagel) a souligné (...) que les Etats-Unis se tenaient aux côtés du peuple ukrainien, condamnaient l'usage de la force par la Fédération de Russie et continuaient à demander le retrait des forces russes", ajoute le communiqué. Le texte ne mentionne pas de nouvelle demande d'aide de l'Ukraine. Les Etats-Unis ont fait savoir la semaine dernière qu'ils étudiaient des demandes ukrainiennes d'aide militaire létale et non létale, et ont décidé de répondre favorablement à certaines d'entre elles, comme l'envoi de rations alimentaires. (Steve Holland, Jean-Philippe Lefief et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)