Balkans. Législatives en Bulgarie : Borissov en tête mais très affaibli

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Le parti Gerb du Premier ministre bulgare Boïko Borissov, au pouvoir depuis 2009, s’est imposé sans éclat aux élections législatives, dimanche 4 avril. Les négociations pour former une coalition s’annoncent particulièrement difficiles.

Les résultats officiels définitifs ne devraient pas être connus avant jeudi, mais selon les estimations concordantes des instituts de sondage, le parti conservateur Gerb aurait recueilli environ 25 % des suffrages, loin des 33 % obtenus lors des législatives de 2017. Une preuve de l’érosion sensible de la popularité de Borissov.

“Les élections parlementaires étaient largement considérées comme un référendum sur le leader de longue date du pays, le Premier ministre Boïko Borissov, après des mois de manifestations antigouvernementales, sur fond de résurgence de la pandémie de coronavirus”, explique AP.

“L’été dernier, des milliers de Bulgares avaient manifesté pendant plusieurs mois, pour protester contre la corruption endémique et la détérioration de l’État de droit”, rappelle Euronews. Les manifestants avaient appelé à la démission du Premier ministre mais ce dernier avait fait la sourde oreille, affirmant qu’il ne pouvait pas abandonner le pays au chaos en pleine crise économique et sanitaire.

Les défilés témoignaient aussi de l’exaspération de la population face à un bilan économique peu reluisant, faisant des Bulgares les habitants de l’Union européenne (UE) au niveau de vie le plus bas. “Le PIB par habitant, ajusté en fonction du pouvoir d’achat, représentait 43 % de la moyenne européenne juste avant que Borrisov n’arrive au pouvoir (en 2009). Aujourd’hui, il dépasse à peine les 50 %”, observe Bloomberg.

La médiocre première

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :