#balancetonyoutubeur : ces personnalités montrées du doigt

Norman Thavaud, alias Norman, est au coeur des révélations de #BalanceTonYoutubeur (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Norman Thavaud, alias Norman, est au coeur des révélations de #BalanceTonYoutubeur (Photo by JOEL SAGET / AFP)

#Balancetonyoutubeur a entraîné de multiples accusations envers des youtubeurs, dont Norman Thavaud, qui a passé les journées de lundi et mardi en garde à vue.

C’est l’aboutissement de la libération de la parole débuté en août 2018, avec le mot dièse #balancetonyoutubeur. Le youtubeur Norman Thavaud a passé deux jours en garde à vue pour viols et corruption de mineurs lundi 5 décembre, à Paris. Cette dernière a été levée mardi soir, sans poursuites à ce stade, l'enquête se poursuivant. À l’origine, la plainte déposée par une fan québécoise, Maggie D., qui a publiquement accusé Norman Thavaud de l'avoir manipulée pour obtenir des photos et vidéos à caractère sexuel, alors qu'elle avait selon elle 16 ans à ce moment-là. De cette plainte, les enquêteurs remontent à 5 autres témoignages de jeunes femmes qui accusent la star de viol.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En août 2018, Squeezie, connu pour ses chroniques sur les jeux vidéo et premier youtubeur français, publie un tweet accusant, sans les nommer, des vidéastes de profiter de la vulnérabilité psychologique de jeunes femmes. Dans la foulée apparaît le #Balancetonyoutubeur sur le modèle de #Balancetonporc, qui libère la parole des femmes sur le harcèlement qu'elles ont pu subir.

Norman, premier youtubeur ciblé

Des centaines de messages affluent alors, une libération de la parole qui cible notamment le youtubeur Norman. Avec le #Balancetonyoutubeur affluent sur Twitter des captures d'écrans, supposées montrer des conversations, par téléphone, entre la star des ados et des fans mineurs.

L'enquête démarre le 8 juillet 2020 avec la plainte d'une ancienne fan québécoise, Maggie D., qui accuse publiquement Norman de l'avoir manipulée pour obtenir des photos et vidéos à caractère sexuel alors qu'elle avait 16 ans. Après cette première plainte, les enquêteurs français ont entendu cinq autres jeunes femmes qui, elles, dénoncent des viols de Norman, qui reste présumé innocent.

La vague #BalancetonYoutubeur cible WassFreestyle et Anthox Colaboy

Dans ce cadre de libération de la parole, les témoignages se succèdent mêlant parfois le vrai et le faux. Plusieurs créateurs de contenu sont visés directement par des témoignages récoltés à l'époque par Le Parisien. Parmi eux, WassFreestyle, accusé par plusieurs mineures de leur avoir fait des propositions insistantes, avec un langage douteux et suspect.

Autre youtubeur accusé, Anthox Colaboy, visé par une mineure de 15 ans qui aurait profité de sa célébrité pour lui demander des images à caractère sexuel. Quelques semaines plus tard, Anthox Colaboy réagit à ces accusations, qu'il nie, et annonce porter plainte pour diffamation.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"From Human to god", et "Vod K" également accusés

Également visé par des accusations, Efkan Kurnaz, qui officie sur Youtube sous le nom "From Human to God". Accusé d’avoir attiré une mineure chez lui, il s'offusque alors en disant : "Comment tu peux draguer une meuf avec plein d'Ipads, ça me fait trop rigoler je te jure. (…) C'est un article de psychopathe (...) Vous me faites passer pour un harceleur auprès de gamines".

"Vod K", Valentin Palun dans le civil, a lui été accusé par des internautes d’avoir utilisé sa notoriété pour manipuler des femmes, dont certaines mineures. Dans une vidéo, s'il reconnaît avoir été trop "trash, cru, trop cash dans beaucoup de (s)es approches", il nie farouchement les accusations et annonce qu'il attaquerait en justice les personnes "qui participent à ce harcèlement et à ces diffamations contre lui. "Avec mon avocat, j'ai décidé de saisir le procureur de la République de Paris en déposant une plainte pénale pour dénonciation calomnieuse et cyberharcèlement (...). Je ne peux pas accepter que ces personnes portent atteinte à mon honneur et à mon intégrité", affirme-t-il à l'époque.

Des accusations qui se poursuivent

Les révélations autour du hashtag #balancetonyoutubeur se poursuivent au fur et à mesure des années. À plusieurs reprises les années suivantes, le nom de Pierre Croce est revenu, accusé de draguer de jeunes filles mineures en profitant de sa célébrité. Des accusations qui n'ont donné lieu à ce jour à aucune plainte.

Plus grave, Léo Grasset (alias Dirty Biology), connu sur Youtube pour être l'un des spécialistes de la vulgarisation scientifique, est lui visé par deux enquêtes préliminaires ouvertes en 2022 à Paris et à Lyon, concernant des accusations de viol et de harcèlement sexuel, pour des faits survenus en 2016. Aucun de ces youtubeurs n'a jusqu'à présent été condamné pour les faits évoqués ci-dessus. Ils sont donc tous présumés innocents.

VIDÉO - "Norman fait des vidéos" : le youtubeur en garde à vue pour viol et corruption de mineur