Publicité

Baiser forcé de Luis Rubiales : Jennifer Hermoso a porté plainte contre le patron du foot espagnol

Le parquet espagnol peut désormais poursuivre le patron suspendu du football espagnol. Une enquête préliminaire pour agression sexuelle a déjà été ouverte.

Le parquet peut désormais lancer des poursuites contre le patron (suspendu) du foot espagnol. La joueuse Jennifer Hermoso, embrassée sur la bouche sans consentement par Luis Rubiales après le sacre de la Roja au Mondial, a déposé plainte, a appris l’AFP mercredi 6 septembre auprès du parquet espagnol.

Le dépôt de cette plainte était une condition indispensable pour que le parquet, qui avait ouvert fin août une enquête préliminaire contre Rubiales pour agression sexuelle, puisse effectuer des poursuites. Celles-ci vont désormais pouvoir être lancées « le plus rapidement possible », a précisé le parquet. En effet, depuis une récente réforme du Code pénal espagnol, un baiser non consenti peut être considéré comme une agression sexuelle, catégorie pénale regroupant tout type de violence sexuelle.

Le baiser forcé de Luis Rubiales a plongé le football espagnol dans le chaos et éclipsé le sacre mondial de la Roja féminine le 20 août contre l’Angleterre à Sydney. Quelques jours plus tard, malgré la pluie de condamnations et d’appels au départ, le chef de la fédération avait refusé de démissionner pour « un petit bisou », dénonçant « un faux féminisme » et arguant qu’il avait obtenu l’autorisation de la joueuse avant de l’embrasser. Une version démentie par Jennifer Hermoso qui a dit s’être sentie « victime d’une agression ».

Mardi, la fédération espagnole a décidé de limoger le sélectionneur de l’équipe féminine Jorge Vilda, un proche de Luis Rubiales dont les méthodes étaient critiquées par ses joueuses, et de le remplacer par son ancienne adjointe, Montse Tomé, la première femme à occuper ce poste.

À voir également sur Le HuffPost :

Baiser forcé : les 23 championnes du monde refusent de jouer pour l’Espagne sous la direction actuelle

La vidéo de Jenni Hermoso « joyeuse » après le baiser forcé de Luis Rubiales ne change pas son statut de victime

VIDÉO - Le sélectionneur de l'équipe féminine d'Espagne limogé, son adjointe prend sa place