Publicité

Les bactéries en trop grand nombre dans le sperme, coupables de l’infertilité

Il s'agit de la plus grande étude sur le sujet. Une équipe de chercheurs dirigée par l'université de Californie a établi un lien entre la composition du microbiote du sperme et les bactéries qui le composent ainsi que la mobilité des spermatozoïdes et partage ses conclusions dans la revue Nature.

Cela fait désormais plusieurs années que la diminution de la qualité du sperme est connue. Elle s'inscrit dans une tendance plus large à la détérioration de la santé reproductive masculine, qui participe à une crise plus générale de la fertilité. Environ 3 millions de Français seraient touchés par des problèmes de fertilité, au niveau mondial, on estime qu'ils concernent un couple sur six, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'origine de l'infertilité masculine n’est pourtant souvent pas bien identifiée. Des chercheurs ont donc recruté 73 hommes se présentant pour une évaluation de la fertilité ou une consultation de vasectomie après avoir déjà eu des enfants. L'étude montre que le sperme des 27 hommes dont la mobilité des spermatozoïdes était anormale contenait une plus grande quantité de Lactobacillus iners, une bactérie lactique présente naturellement, que celui des 46 hommes dont la mobilité des spermatozoïdes était normale.

"Les progrès dans notre compréhension du microbiome du sperme peuvent contribuer à de nouvelles voies thérapeutiques pour corriger les altérations des paramètres du sperme et améliorer la fertilité masculine", estiment les chercheurs. Peu de traitements (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Opzelura : le premier traitement contre le Vitiligo désormais disponible en France
Cancer du sein : cette incroyable trouvaille française pour lutter contre les métastases
Nos astuces pour se débarrasser naturellement des glaires dans la gorge
Cerveau : qu'est-ce que l'onde de la mort ?
Et si on diagnostiquait Alzheimer avec une simple prise de sang ?