Publicité

Une bactérie jusqu'alors inconnue à l'origine d'une toute nouvelle infection du cœur

Les maladies transmises aux humains par les animaux ne viennent pas toujours de la vie sauvage. Les porcs et les moutons d'élevage aussi peuvent abriter de nouvelles souches de virus, ou devenir de véritables réservoirs à nouvelles bactéries. Après la grippe porcine, récemment détectée pour la première fois au Royaume-Uni, c'est au tour d'un éleveur de moutons d'outre-Manche de développer une infection cardiaque encore jamais vue auparavant.

Le patient anglais de 55 ans a été hospitalisé à la suite d'une fièvre à l'hôpital St Thomas de Londres, comme le raconte un article publié dans l'International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology. Grâce à une prise de sang, les médecins lui diagnostiquent une infection, et retrouvent deux espèces différentes de bactéries, dont une dans l'aorte, la principale artère de notre organisme, qui pompe le sang oxygéné du cœur vers tous les membres. Mais cette dernière ne parvient pas à être identifiée par les laboratoires d'analyse. Il s'agit en effet d'un pathogène encore inconnu pour la science.

L'analyse du génome du microbe a confirmé qu'il appartenait à l'espèce des Variovorax, un groupe de bactéries qui vit dans le sol, mais que celle-là n'avait jamais été décrite auparavant. Elle a donc été baptisée Variovorax durovernensis, du nom latin de la ville d'où est originaire le patient, Canterbury. Le quinquagénaire étant un berger, la principale hypothèse des scientifiques est une contamination d'origine animale, soit une zoonose. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

AVC : un nouveau médicament français promet une mortalité réduite de 50 %
Alcool en France : région la plus avinée, excès chez les femmes... Ce que dit une nouvelle enquête
Comment le virus Zika pourrait aider à la lutte contre le cancer
Les tâches ménagères peuvent vous "sauver la vie", selon une étude. Vraiment ?
Métathésiophobie : qu’est-ce que la peur du changement ?