Baccalauréat : les épreuves communes annulées au profit du contrôle continu

Source AFP
·1 min de lecture
Le nouveau baccalauréat, voulu par Jean-Michel Blanquer, devait entrer en vigueur cette année.
Le nouveau baccalauréat, voulu par Jean-Michel Blanquer, devait entrer en vigueur cette année.

Jean-Michel Blanquer a pris tout le monde de court jeudi 5 novembre au soir. Il a annoncé l'annulation des épreuves d'évaluation communes du nouveau baccalauréat, organisées normalement pour les classes de première et de terminale, et ce, au profit du contrôle continu. Une décision qui vise à prendre en compte les conséquences de la crise sanitaire actuelle sur la préparation de ce bac d'un nouveau genre. Face au mécontentement des lycéens, le ministre de l'Éducation nationale a également annoncé un renforcement du protocole sanitaire dans les lycées, en leur donnant notamment l'option de davantage basculer vers les cours à distance.

Depuis le retour des vacances de la Toussaint, la grogne montait pour dénoncer un protocole sanitaire jugé, par beaucoup, insuffisant dans des lycées aux classes souvent bondées. Les mesures en place depuis la rentrée « sont à l'évidence plus difficiles à appliquer au lycée, où les déplacements des élèves sont plus nombreux et plus fréquents, et l'organisation de la restauration scolaire plus complexe », reconnaît le ministre dans un courrier transmis aux chefs d'établissement, après avoir consulté les organisations syndicales.

Au moins 50 % de présentiel

Afin de limiter les risques de contagion du virus, « il convient désormais que chaque lycée établisse un plan de continuité pédagogique, mis en ?uvre jusqu'aux prochains congés scolaires, qui garantisse au moins 50 % d'enseignement en présentiel pour chaque élève », demande-t-il [...] Lire la suite