Publicité

Bac 2023: les cours de vendredi des élèves de terminale remplacés par des révisions

(photo d'illustration) - Richard Bouhet - AFP
(photo d'illustration) - Richard Bouhet - AFP

Annulées ou décalées à cause de la crise sanitaire depuis 2020, les épreuves de spécialité du baccalauréat auront lieu en mars pour la première fois cette année. Du 20 au 22 mars, les élèves des filières générale et technologique seront évalués sur les deux spécialités conservées en terminale.

Dans un tweet publié ce mardi, le ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye a annoncé que les cours des élèves de terminale seront supprimé vendredi pour laisser place à des sessions de révisions.

"Par souci d'égalité entre les candidats, j'ai décidé que dans tous les lycées, la journée du vendredi et selon les situations locales celle du samedi, devront être consacrées pour les élèves de terminale aux révisions des épreuves des enseignements de spécialité", détaille-t-il.

Séances de révision ou temps libéré

"Des établissements ont d'ores et déjà organisé les cours de cette fin de semaine, notamment en aménageant les enseignements de spécialité", écrit ainsi Pap Ndiaye. Avec cette décision, le ministre répond aux inquiétudes des lycéens face à un éventuel traitement inégalitaire entre lycées qui organisaient déjà des révisions et les autres.

"Assurer les meilleures conditions d'apprentissage et de préparation au baccalauréat constitue une priorité du ministère", poursuit le ministre.

Il pourra s'agir de séances de révision dans l'établissement ou de temps libéré pour du travail à la maison.

Un tiers de la moyenne finale du bac

Certains lycéens et syndicats souhaitaient même un report de ces épreuves de spécialités au mois de mai, voire au mois de juin, en même temps que la philosophie et le grand oral. Ils estimaient que le temps de préparation était trop court.

Pour la première fois, les notes de ces épreuves seront prises en compte pour les admissions Parcoursup. Les candidats au bac général et technologique passeront deux épreuves pendant ces trois jours, comptant chacune pour un coefficient 16. Au total, les résultats à ces épreuves représentent en effet un tiers de la moyenne finale du baccalauréat.

Article original publié sur BFMTV.com