Bac 2019 : 4 conseils pour réussir l'épreuve de SES

Plusieurs conseils à suivre pour réussir l’épreuve de SES (AFP)

Gros coefficient oblige, les sciences économiques et sociales sont primordiales pour les élèves de série ES. Voici plusieurs astuces pour réussir l’épreuve de SES.

Le Bac 2019 approche à grand pas. L’épreuve de SES, qui se déroulera le mercredi 19 juin 2019, est une date à retenir pour les candidats de série ES. Épreuve coefficient 7 ou 9 pour les élèves ayant choisi la matière en enseignement de spécialité, cette discipline est d’une importance capitale pour engranger un maximum de points en vue de l’obtention du baccalauréat voire d’une mention. Pour obtenir une bonne note, il existe quelques principes importants à respecter. Voici quatre conseils à suivre pour assurer au maximum.

Faire le bon choix

Deux types de sujets seront proposés le jour de l’épreuve de SES du Bac 2019 : la dissertation (avec plusieurs documents) et l’épreuve composée. Cette dernière est divisée en trois parties : mobilisation des connaissances (6 points), étude d’un document (4 points) et raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (10 points). “Il faudra absolument regarder les deux sujets en entier pour prendre une décision réfléchie mais rapide“, explique Vincent Levrault, professeur de SES au Lycée Jean Dautet de La Rochelle et créateur du blog Le Cahier de SES. “Face à sa copie, l’élève doit prendre le temps d’analyser les deux sujets”, confirme Fabien Gennetier, enseignant de SES au Lycée François Couperin de Fontainebleau. Cette première étape est primordiale. N’hésitez donc pas à prendre dix bonnes minutes pour faire votre choix, histoire de ne pas changer d’avis après une heure d’épreuve. Déterminez quel sujet vous inspire le plus avant de vous lancer.

Bien gérer son temps

Une fois le sujet choisi, il est nécessaire de faire attention aux questions posées et d’en délimiter les contours. Pour la suite, Fabien Gennetier, nous propose “la méthode AEI. J’Affirme, j’Explique, j’Illustre. Il faut bien prendre le temps de montrer les mécanismes à l’œuvre dans les phénomènes, évolutions…. Vous devrez donc utiliser au mieux le temps qui vous est imparti, ainsi que les documents qui vous seront proposés. Quel que soit votre choix de sujet, une bonne gestion du temps est l’une des clés de la réussite. Gardez bien en tête qu’il n’est pas nécessaire de faire quatre copies doubles pour réussir l’épreuve. Au contraire, vous risquez plutôt d’être pénalisé en cas de pavé sans idées cohérentes.

  • Pour l’épreuve composée

Les candidats sont majoritairement tentés par l’épreuve composée qui leur semble plus facile, mais beaucoup de sujets de dissertation sont en fait des questions de cours“, analyse Fabien Gennetier. Il faut, au moment du choix du sujet, vérifier que l’on aura assez d’arguments et de connaissances pour développer le raisonnement de l’épreuve composée“, affirme Vincent Levrault, également co-auteur de 20 minutes par jour de Sciences économiques et sociales. Vous pouvez donc choisir ce sujet si vous vous sentez bien à l’aise avec les chapitres abordés. “Pour l’épreuve composée, il est fortement conseillé d’ajuster le temps passé sur chaque partie de l’épreuve en fonction du nombre de points en jeu“, recommande Vincent Levrault. “Il faudrait donc passer au moins deux heures sur l’EC3 (raisonnement qui vaut 10 points, ndlr) pour mettre toutes ses chances de son côté“, ajoute-t-il. Vous devez être stratégique dans l’utilisation de votre temps.

  • Pour la dissertation

Si vous optez pour la dissertation, vous devez être à l’aise avec cet exercice et être particulièrement méthodique. “Un travail important doit être mené au brouillon, pour écrire les connaissances que l’on a sur le sujet, l’analyser, construire un plan, extraire les informations les plus pertinentes des documents, voir comment on peut les utiliser“, développe Vincent Levrault. “Cela peut durer près d’une heure et demie avant même d’avoir rédigé quelque chose sur sa copie“. Durant cette première étape, vous devez préparer au brouillon votre introduction voire même votre conclusion. La rédaction du développement vient ensuite. “Il faut arriver à rédiger les arguments qui viennent étayer les différentes sous-parties préparées au brouillon. Cette phase d’aller-retour entre la copie et le brouillon dure près de deux heures”, pour Vincent Levrault. Enfin, la dernière demi-heure vous servira à écrire votre conclusion au propre et à la relecture.

Tirer profit de l’actualité

N’hésitez pas à faire référence à l’actualité en amorce et ouverture“, conseille Fabien Gennetier. Certes, votre sujet de composition ne sera pas forcément lié à l’actualité récente. Mais un bon exemple en rapport avec l’actualité pour illustrer une idée sera toujours apprécié. Fabien Gennetier propose donc aux candidats de “se faire une petite revue de presse sur internet, les jours précédant l’épreuve“. N’hésitez surtout pas à faire valoir votre culture générale, pour valoriser votre copie aux yeux de l’examinateur. Citer et utiliser des notions fondamentales du programme de SES vous permettra également de montrer que vous maîtrisez votre cours. Cependant, faites attention au contexte. Ne placez pas des notions ou des références à l’actualité partout et au pif sur votre copie, sans lien avec le sujet. “Il faut chercher à répondre aux questions posées et toujours proposer des définitions pour les notions présentes dans les sujets“, explique Vincent Levrault.

Se mettre à la place du correcteur

Chaque examinateur corrige des centaines de copies lors du baccalauréat. C’est une tâche parfois usante et fastidieuse, surtout lorsqu’il faut corriger des compositions bâclées et mal écrites. Il appréciera donc très certainement une copie propre, aérée et avec une écriture soignée. Évitez donc au maximum les ratures sur votre feuille. Mais surtout, prenez le temps de vous relire avant la fin de l’épreuve. Une copie sans fautes d’orthographe et sans incohérences sera sans aucun doute valorisée par votre correcteur. Soignez également bien votre introduction et votre conclusion en cas de dissertation. Ce seront les première et dernière impressions que vous laisserez au professeur qui vous corrigera. En trois mots, respectez votre examinateur. Celui-ci vous le rendra bien au moment de la notation et vous sortirez gagnant de cette épreuve du Bac 2019.

À LIRE AUSSI
Les sujets probables de l’épreuve de SES
10 films pour réviser les SES
7 applications et sites pour réviser
Notre dossier sur le Bac 2019