Publicité

Bébé otage déclaré mort par le Hamas : l’angoisse de la famille du petit Kfir Bibas

Incertitude autour de la vie du plus jeune otage enlevé le 7 octobre. L’armée israélienne a déclaré mercredi « vérifier » l’annonce par le mouvement islamiste palestinien Hamas, de la mort du petit Kfir Bibas, un bébé de dix mois, de sa mère et de son frère de 4 ans. L’armée « vérifie la véracité de l’information » et ses représentants ont « parlé avec la famille Bibas », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

À lire aussi Nouvelle libération de 12 otages retenus dans la bande de Gaza

« La responsabilité de la sécurité de tous les otages dans la bande de Gaza incombe au Hamas qui met en danger la vie des otages dont neuf enfants. Le Hamas doit les rendre immédiatement », a ajouté l’armée.

Les proches patientent dans « l’espoir d’un démenti »

Les brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas, ont annoncé mercredi la mort de Shiri, Ariel et Kfir Bibas, « tués dans un bombardement de la bande de Gaza » par les forces israéliennes. La famille Bibas a annoncé dans un communiqué « attendre que ces informations soient vérifiées dans l’espoir qu’elles soient démenties par l’armée ». « Nous remercions le peuple d’Israël pour leur soutien chaleureux », ajoute la famille.

À lire aussi Israël - Libération des otages : la guerre des nerfs

Le décès d’une otage, Hanna Katzir, 76 ans, avait précédemment été annoncé par le Jihad islamique, autre mouvement palestinien qui détient certains otages à Gaza, mais celle-ci avait finalement été libérée le 24 novembre, au 1e...


Lire la suite sur ParisMatch