L’ayahuasca, l’hallucinogène le plus puissant du monde

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Mark Fox Photography (Mark Fox via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cette préparation à base de liane venant de la forêt amazonienne utilisée par les communautés indigènes est réputée pour traiter les maux psychologiques et améliorer la connaissance de soi.

Aussi intrigante que fascinante. Utilisée depuis la nuit des temps par les peuples indigènes d’Amazonie, l’ayahuasca suscite la curiosité des routards occidentaux de passage en Amérique du Sud, mais aussi des scientifiques. Ils sont de plus en plus nombreux à tenter de vouloir en percer les mystères. Plusieurs conférences mondiales ont été organisées pour faire le point sur ce que l’on sait de cette décoction au goût amer.

Comme l’explique Science Post, la boisson se prépare en faisant bouillir les feuilles d’une plante appelée chacruna qui contient un composé psychédélique, la diméthyltryptamine, avec de la vigne ayahuasca. L’ingestion de ce mélange se fait dans un cadre très précis, entouré d’un chaman expérimenté, et s’accompagne souvent de vomissements. Ils sont assimilés à un mécanisme de purge des énergies négatives.

VIDÉO - Megan Fox prend de l'ayahuasca avec Machine Gun Kelly

Des vertus contre la dépression et la dépendance

En stimulant certaines zones du cerveau, "elle offre une force d'introspection inouïe, donne une perspective différente sur nos problèmes vitaux et nous met en contact avec des motivations et des émotions authentiques, via des changements perceptifs et cognitifs", résume José Carlos Bouso, directeur scientifique d'Iceers, cité par Libération.

"Quelques études empiriques sur un petit nombre de patients font état à plus long terme d’une amélioration de l’humeur, de l’anxiété et un effet bénéfique dans le traitement de l’addiction", explique le Docteur Lagaude, psychiatre addictologue au Centre des addictions de la clinique la Ramée, dans le Elle belge. Son utilisation aurait un intérêt en psychothérapie pour faciliter l’introspection, obtenir une meilleure flexibilité psychologique et offrir de nouvelles perspectives aux personnes en difficulté.

Bien qu’elle ait des pouvoirs psychoactifs, "la plante n'agit pas sur les circuits de la récompense, comme le font l'héroïne ou la cocaïne", note Libération. Les principes actifs étant éliminés de l’organisme après quelques heures, la toxicité et le surdosage seraient très peu probables à condition que le breuvage soit correctement préparé. La plante pourrait avoir causé une dizaine de décès.

Cependant, des travaux plus poussés sont nécessaires pour véritablement percer les secrets de ce puissant hallucinogène. En France, l’ayahuasca est strictement interdite, comme toutes les plantes psychoactives.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Le café est la drogue la plus consommée au monde. Si vous dépassez 5 tasses par jour, cela devient dangereux"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles