Publicité

Aya Nakamura visée par des "attaques racistes" : "très choqué", le Comité des JO la défend

BESTIMAGE
BESTIMAGE

Crédits photo : BESTIMAGEL'affaire Aya Nakamura prend des proportions médiatiques démesurées. Superstar incontestée de la chanson francophone, l'artiste de 28 ans est pressentie pour performer lors de la prochaine cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques, qui auront lieu cet été du côté de Paris. Sur une demande du Président de la République en personne, la chanteuse derrière les tubes "Pookie" et "Dégaine" a été sollicitée pour interpréter des classiques du répertoire d'Édith Piaf lors de cet événement. Une perspective qui ne plaît manifestement pas à tout le monde. D'après un récent sondage, pas moins de 63% des Français seraient opposés à cette idée !

"Je deviens un sujet d'état numéro 1"


Mais le débat va beaucoup plus loin : Aya Nakamura, qui compte parmi les artistes tricolores les plus écoutés dans le monde entier (8,5 millions d'auditeurs sur Spotify), est ciblée par des attaques ouvertement racistes. Notamment de la part du groupe identitaire d'extrême droite Les Natifs, qui a déployé une banderole sur les bords de Seine ce week-end. « Il n'y a pas moyen Aya, ici c'est Paris, pas le marché de Bamako » pouvait-on lire. Une action qui a profondément choqué l'opinion publique. Ainsi, de nombreux artistes tels que Gazo, Dadju, Wejdene, Franglish, Nej', Eva, Bilal Hassani ou encore Isabelle Boulay ont tenu à apporter leur soutien à la chanteuse, qui vient de dévoiler le clip du remix de "Hypé" avec Ayra Starr. Elle a d'ailleurs elle-même

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

Aya Nakamura aux JO : son avocat la défend
Aya Nakamura réagit après la polémique
Aya Nakamura répond aux critiques racistes