Publicité

Aya Nakamura dévoile « Doggy » un vieux titre qui résonne avec la polémique des JO de Paris 2024

Aya Nakamura (ici présente en 2022) dévoile un vieux titre qui résonne avec la polémique des JO.
VALERY HACHE / AFP Aya Nakamura (ici présente en 2022) dévoile un vieux titre qui résonne avec la polémique des JO.

MUSIQUE - Rien ne se perd jamais vraiment dans l’industrie musicale. Alors qu’Aya Nakamura est (toujours) au cœur d’une polémique concernant sa potentielle participation à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris, la chanteuse a créé la surprise à ses fans en dévoilant ce vendredi 29 mars le clip et l’intégralité d’un vieux titre inédit intitulé Doggy.

Aya Nakamura aux JO de Paris 2024 : le nouvel argument de Bardella pour refuser la présence de l’artiste

Produit il y a quelques années, ce single n’était finalement jamais sorti mais certains passages avaient fuité sur les réseaux sociaux en 2019. Cinq ans plus tard, les paroles résonnent avec le débat enflammé des dernières semaines. « J’ai pas d’ennemis moi, c’est eux qui m’aiment pas, un tas d’ennemis mais j’les connais même pas.(..) Pas besoin d’me valider, j’fais la une des magazines (...) Ah, les gens comme toi finirons sous mes bras », chante la popstar.

Est-ce le moyen d’Aya Nakamura de faire entendre sa voix et de répondre aux critiques dont elle fait l’objet depuis quelques semaines maintenant ? En tout cas, les paroles de sa chanson Doggy, dont la sortie a été annoncée très tardivement ce jeudi 28 mars au soir sur Instagram lui permettent de surfer sur la polémique.

Aya Nakamura validée par les héritières d’Édith Piaf

Si vous avez l’impression d’avoir déjà entendu le titre, c’est normal. Le morceau avait déjà fuité en 2019 et son public l’avait adoré. Mathieu Maucourt, délégué interministériel à la jeunesse, avait quant à lui fait un carton sur TikTok avec ce playback sur Doggy publié en mars dernier.

Cette polémique, née d’un article de l’Express prêtant à Emmanuel Macron le souhait d’entendre Aya Nakamura chanter du Édith Piaf, a enflammé les réseaux sociaux et le monde politique. Toujours pas officialisée, cette participation à la cérémonie d’ouverture des JO est en tout cas validée par les héritières de l’interprète de La vie en Rose.

À voir également sur Le HuffPost :

Aya Nakamura aux JO de Paris 2024 : Patrick Bruel serait « ravi » de la voir reprendre du Édith Piaf

JO Paris 2024 : sur la polémique Aya Nakamura, le comité d’organisation se dit « très choqué »