Un avion militaire chinois vole à moins de trois mètres d'un avion de l'armée américaine

Un avion de chasse de la marine chinoise à proximité d'un avion de l'armée de l'air américaine dans l'espace aérien international au-dessus de la mer de Chine méridionale, selon l'armée américaine, dans une vidéo prise le 21 décembre 2022. - U.S. Indo-Pacific Command/Handout
Un avion de chasse de la marine chinoise à proximité d'un avion de l'armée de l'air américaine dans l'espace aérien international au-dessus de la mer de Chine méridionale, selon l'armée américaine, dans une vidéo prise le 21 décembre 2022. - U.S. Indo-Pacific Command/Handout

La semaine dernière, un avion militaire chinois s'est approché à moins de trois mètres d'un avion de l'armée de l'air américaine au-dessus de la mer de Chine méridionale, dans l'espace aérien international, et l'a forcé à effectuer des manœuvres pour éviter une collision, a déclaré l'armée américaine dans un communiqué.

L'incident, qui impliqué un avion de chasse J-11 de la marine chinoise et un avion RC-135 de l'armée de l'air américaine, s’est produit le 21 décembre, mais n’a été rendu public que ce vendredi, rapporte Reuters.

"Nous attendons de tous les pays de la région indo-pacifique qu'ils utilisent l'espace aérien international en toute sécurité et conformément au droit international", a écrit l'armée américaine.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une zone contestée

Un porte-parole de l'armée américaine a déclaré que l'avion chinois s'est approché à moins de 3 mètres de l'aile de l'avion et à 6 mètres de son nez, ce qui a obligé l'avion américain à effectuer des manœuvres d'évitement.

Les avions et navires militaires américains effectuent régulièrement des opérations de surveillance dans la région. La Chine revendique de vastes étendues de la mer de Chine méridionale qui empiètent sur les zones économiques exclusives du Vietnam, de la Malaisie, du Brunei, de l'Indonésie et des Philippines.

Des milliards de dollars d'échanges commerciaux transitent chaque année par cette voie navigable, qui abrite également de riches zones de pêche et des gisements de gaz.

Par le passé, la Chine a déjà déclaré que l'envoi par les États-Unis de navires et d'avions dans cette zone n'était pas propice à la paix.

Tensions grandissantes

Un porte-parole du commandement indo-pacifique de l’armée américaine cité par le New York Times dit avoir "constaté une augmentation alarmante du nombre d’interceptions aériennes dangereuses et de confrontations en mer par des avions et des navires (militaires chinois)".

"Ce dernier incident reflète donc une tendance inquiétante de pratiques peu sûres et dangereuses de la part de (l’armée chinoise), qui sont très préoccupantes pour les États-Unis", a-t-il ajouté.

Malgré les tensions entre les États-Unis et la Chine, les responsables militaires américains s'efforcent depuis longtemps de maintenir des lignes de communication ouvertes avec leurs homologues chinois afin d'atténuer les risques d'embrasement ou de faire face à d'éventuels accidents, rappelle Reuters.

Les relations entre la Chine et les États-Unis sont tendues, avec des frictions entre les deux plus grandes économies du monde sur des sujets aussi divers que Taïwan, le bilan de la Chine en matière de droits de l'homme ou son activité militaire en mer de Chine méridionale.

Article original publié sur BFMTV.com