Publicité

Aviation : des boulons manquaient sur le 737 d'Alaska Airlines

Quatre boulons manquaient sur le 737 MAX 9 dont une porte s'était détachée en pleine ascension de l'avion le 5 janvier dernier.

C'est la conclusion de l'enquête de l'Agence américaine de sécurité des transports (NTSB).

Les enquêteurs mettent en cause Boeing.

Selon eux, des employés de l'avionneur ont retiré les boulons lors d'une inspection de l'appareil en octobre de l'année dernière.

Peu après l'incident, la compagnie United Airlines avait trouvé sur des appareils du même modèles des "boulons qui nécessitaient d'être resserrés".